Annarion : Renaissance
Eh toi ! T'as rien à faire ? NON ! Tu n'as rien à faire je le vois bien, allez ! Viens t'inscrire et passe un bon moment l'ami o.o



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [009] Mon bon Bone...Mon cher Chair.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alcante Adahi
Maître de l'Ether
avatar

Messages : 675
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25

Votre Personnage
Race: Elfe
Metier: Aucun
Bourse:
146/150  (146/150)

MessageSujet: [009] Mon bon Bone...Mon cher Chair.   Mer 2 Sep - 10:57



Titre du forum: Mon bon Bone...Mon Chair.

Lien du forum:
Code:
http://alisse-chairbone.forumactif.com/forum.htm

Boutons:

Code:
[url=http://alisse-chairbone.forumactif.com/][img]http://moe.mabul.org/up/moe/2009/08/31/img-131442d85dr.gif[/img][/url]

Genre du forum: Horreur, Fantastique.

Particularités: Forum déconseillé aux mineurs, réservé aux bons posteurs et joueurs motivés. Un contexte est visible pour les personnages étrangers (inventés) et un autre contexte reste caché pour les habitants d'ailleurs qui devront en faire la demande pour faire partie du groupe. Une histoire flou pour les nouveaux arrivants et la vrai histoire pour les habitants! Gaffe à vos fesses!

Minimum de lignes requis par post: 25 lignes complètes.

Contexte:

Welcome little bitch!


[Ce contexte est uniquement pour les personnages inventés qui feront partie du groupe "les étrangers" c'est à dire ceux qui n'y connaissent rien à la ville]

Date: Année 2000.

"Je ne sais pas quoi faire...Ma vie m'agace, j'aurais voulu m'enfuir, tout plaquer et tracer ma route. Ici a Montréal tout semble être plus facile. J'ai un travail merdique, je ne connais presque personne alors que ça fait des années que je vis ici et mes études me gonflent, car oui j'étudie et je travaille le soir pour me payer les études. Mes parents m'aident un peu et j'avoue que grâce à eux je n'ai pas besoin de me trouver un appartement et de me démener pour survivre. Mais ça me lasse...J'ai l'impression de ne pas vivre ma vie comme je l'aurais voulu, j'ai peur de décevoir mes parents, j'ai peur de tout. C'est peut être pour cela que j'ai décidé de tout plaquer. Fuck! je ne sais pas où je vais mais j'y vais! dés ce soir même!"

Vous avez tenu le coup, les engueulades avec vos parents vous ont certes anéantit mais cela ne vous a pas empêché de partir en claquant la porte. Quelques affaires dans un sac, et des petites économies sur votre compte bancaire, vous vous êtes dirigé vers le centre. La bas, ayant marre de toujours voir les mêmes gens, les mêmes magasins, les mêmes cinémas...tout le tralala qui est devenu anodin à vos yeux, vous avez décidé de prendre le métro et de partir le plus loin possible pour recommencer une nouvelle vie. Vous n'avez aucune fichue idée de ce que vous allez faire mais tant pis! Carpe Diem, c'est votre nouvelle devise.

Une fois dans le métro c'est un homme plutôt banal mais qui ne manque pas de charme, un blond, du genre intello, nerveux et qui regarde sans cesse sa montre qui attire votre attention soudainement. Que vous soyez un homme ou une femme, ce n'est pas une attirance vraiment physique qui vous attire chez cet homme mais plutôt son attitude. Vous décidez de vous approcher de lui, il bégaie dés que vous lui adressez la parole et pendant ce temps les arrêts du métro se succédaient. Peu à peu le métro se vide, il ne reste plus que vous et le blond à qui vous avez finit par avouer que vous vouliez du changement, débuter une nouvelle vie...Dans quel but? Aucune idée, c'est votre chemin qui vous montrera quoi et comment faire.

"Dernière Station, veuillez quitter la rame du métro."

La voix quelques peu robotisée et féminine vous indique donc à tous les deux que vous êtes arrivés à la fin de ce voyage...Vous voilà quelque part mais où? Une fois sorti du métro vous vous rendez compte que le blond a finit par tracer sa route à toute allure comme si il était vraiment pressé, chose qui était sans doute vrai puisque de temps à autres sa montre semblait le passionner plus que la conversation elle même. Rien ne vous indique le nom de la station et au fond vous vous en foutez, si le destin a voulut que vous soyez ici et maintenant c'est sans doute pour une bonne raison. Vos affaires en main, quelques sous en poche, vous vous décidez à sortir avec l'idée en tête de vous trouver pour la première fois (ou pas) un petit appartement pas trop cher. En passant vous n'oubliez pas de demander à l'homme du guichet à quel endroit vous vous trouvez...L'homme en question qui regarde à priori un film porno, ne semble pas comprendre votre question et vous demande avec une extrême délicatesse de "virer de là!" en ajoutant au passage: "tu ne vois pas que je suis occupé?". ça s'annonce bien tiens...

Bon aller, au diable ce gars! En sortant, tout semble normal. Une petite librairie non loin de la station, puis une grande rue remplie de magasins divers et variés...Puis...Oh! Le blond! Vous voulez savoir où vous êtes juste par curiosité et probablement aussi parce que c'est inquiétant de se trouver dans un endroit inconnu...Bien que vous auriez put reprendre le métro et rentrer chez vous, repartir d'où vous venez mais...Non! Pas question! Vous êtes partit à l'aventure non? Alors assumez votre folie...Vous décidez de suivre le blond "cute" et nerveux, sans aucune raison apparente, mais cela vous aide mine de rien à repérer des lieux intéressants...

Au bout d'une bonne dizaine ou quinzaine de minutes, vous entrez dans un quartier qui semble être un quartier "résidentiel", des immeubles en tout genre se succèdent, la rue ne semble pas être très longue...Tous les immeubles sont faits en briques, normales, les couleurs générales sont grises mais quelque chose détonne, à droite de la rue vous voyez un bâtiment dont la porte métallique inspire le respect, les briques de l'entrée sont d'une couleur rouge vive qui pique presque les yeux et les fenêtres du deuxième étage sont condamnées. Le blond se dirige vers la porte du bâtiment, et vous, vous êtes à une vingtaine de mètres de lui, observant comme un con alors que le blond accueillit par une armoire à glace, un homme imposant, finit par entrer dans l'immeuble. "étrange" c'est le premier mot qui vous traverse l'esprit et pourtant vous finissais par tomber le jeu de la filature qui devient lassant...

Mais, c'est à se moment là qu'en relevant la tête vous apercevez sur une fenêtre de l'immeuble en face de lieu mystérieux, une pancarte sobre "Appartements à louer.". Vous vous décidez à entrer, encore une fois selon vous ceci est un signe du destin! Une fois à l'intérieur votre timidité refait surface, surtout quand la propriétaire des lieux vous ouvre la porte, ses bigoudis sur la tête vous rappellent les femmes au foyer des séries pourries que votre mère regardait de temps à autres et un sourire moqueur se dessine sur votre visage, mais il s'efface bien vite.

"J'aimerais...heu...Louer un appartement. Pour une durée indéfinie."
-C'est parfait!

Pas besoin de plus de blablatage, bien qu'elle vous ai invité à entrer dans son appartement pour signer un petit contrat et que vous avez aperçu le mari de la proprio qui peignait les murs de la cuisine en rouge vif, rouge flashy, celui qui fait mal aux yeux...Vous vous demandez presque sur quelle sorte de timbrés vous êtes tombés et espérais secrètement que ces deux là ne se sont pas occupés de la déco de votre futur appartement.

-116 dollars par mois. Cela vous convient?

-Tout inclus?

-Voyons! Bien sûr! l'eau, l'électricité et le téléphone!

Vous êtes ébahit, excellent, c'est justement ce que vous cherchiez! En plus il se trouve qu'il y a une chambre assez grande, le salon, la cuisine et la salle de bain. Tout semble correcte et en plus c'est meublé! Parfait! Vous acceptez sans même visiter l'appartement et vous prenez votre clef après avoir payé...

Mais...Sachez mes petits que vous n'êtes pas dans le pays des merveilles...Loin de là. Et peu à peu vous découvrirez l'endroit, les drogues de la zone complétement délirantes et les gens loufoques qui vivent dans le coin. Je suis sûr que parfois, pris de panique, vous voudrez quitter les lieux, la queue entre les jambes! Cette histoire est flou certes...D'où son charme...à vous de découvrir comment se passent les choses ici bas! Vous découvrirez bien vite qu'ici votre morale et votre pureté ne valent rien!!

Date: Année 2000.

Genres de partenariat que l'on propose:
-Partenariat V.I.P: logo affiché sur la page d'accueil en bas (dans la partie affiliations) + Fiche de publicité postée dans la même partie. Bien sûr l'échange doit être réciproque.

-Partenariat normal: Logo affiché sur un sujet dans la partie affiliations et/ou fiche pub postée dans la même partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annarion.1fr1.net
 
[009] Mon bon Bone...Mon cher Chair.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre cher et tendre Kyo !!
» Des faits trop en chair
» Trébuchet fait maison pas cher - en 2~3h
» [Vente] Petit lot pas cher !!!
» panda terre/agi pas cher !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annarion : Renaissance :: Hall :: Réclamations :: Partenariat ?-
Sauter vers: