Annarion : Renaissance
Eh toi ! T'as rien à faire ? NON ! Tu n'as rien à faire je le vois bien, allez ! Viens t'inscrire et passe un bon moment l'ami o.o



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alcante Adahi
Maître de l'Ether
avatar

Messages : 675
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25

Votre Personnage
Race: Elfe
Metier: Aucun
Bourse:
146/150  (146/150)

MessageSujet: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Sam 29 Aoû - 22:17

« Monsieur ? »

Le train spécialement réservé pour la délégation diplomatique de Pretha s'apprêtait à partir, l'officier de contrôle semblait à la fois impressionné et fasciné par tous ces hauts personnages politiques qui faisaient la vie dans la capitale étherique. Alcante esquissa un léger sourire au jeune homme avant de pénétrer la cabine avant du large bâtiment fait d'acier trempé et de cuivre. On reconnaissait la tout le savoir faire des artisans Deveyans, les maîtrisants terrestres étant de véritables architectes ambulants.
L'intérieur était en bois fin et en cuir brun, le tout orné par de fins liserés d'argent et d'or, donnant aux fauteuils un air bourgeois assez agréable. L'elfe prit place en face du représentant de Pretha, déjà plongé dans une masse de papiers et contrats plus que impressionnante. Son regard se porta doucement vers l'extérieur, on pouvait admirer le large bâtiment qui servait de gare, une dizaine de quais finement décorés aux couleurs des villes qu'ils déservaient. Les verrières qui servaient de toit filtraient une lumière fraiche et pure, éclairant d'une lueur tamisée les différentes parties de l'endroit qui, il faut l'avouer, était immense.
Un fin grondement suivit d'une sirène grave annonça le départ du train qui empruntait la ligne diplomatique reliant Pretha à Heyri.

« Ce voyage semble vous importer plus qu'au reste des diplomates » Dit Alcante en observant le représentant de la citée d'éther toujours plongé dans ses affaires.
« Nous ne faisons pas souvent de visites à Heyri, si ce n'est jamais, ainsi nos relations avec la citée de l'air se restreignent elles à de simples envois de courriers depuis quelques années déjà. Le dirigeant de la compagnie énergétique m'exposait d'ailleurs pas plus tard qu'hier ses inquiétudes quant à la fidélité de la ville envers son réseaux d'énergie. »
Le maître de l'éther afficha une expression presque agacée sur le visage « Encore une histoire de sous si je comprend bien. »
« Je comprend que vous soyez au delà de ce genre de problème, mais Pretha a besoin de cette compagnie pour continuer à se développer comme elle le fait depuis quelques temps déjà. Il est donc primordial pour moi de veiller à ce que les moyens financiers de la ville ne soient pas un obstacle à l'épanouissement de celle ci »
« Je vois, je vous connais et je sais que vous ne cherchez que le bien de la citée, sinon je ne serais pas ici à vous accompagner. »
Le vieil homme en face de lui se vêtit d'une moue contentée « Merci, vous êtes d'un grand soutient pour moi. »

La discussion ne continua pas plus loin et les deux hommes retournèrent à leur occupations. Le voyage devait durer quatre heures, Pretha étant à l'extrémité sud du continent d'Eveo, il fallait traverser le petit bras de mer qui séparait les deux continents à travers un large tunnel pour ensuite poursuivre la route vers l'est, en direction des monts d'Arah.
L'elfe, quelque peu fatigué par son voyage pédestre effectué la veille opta pour un sommeil largement mérité. Ses yeux se fermèrent aussitôt, comme relâchés d'un travail pénible...

Et tout passa comme une seconde, l'on entendait déjà les bruits de la ville, quelques dragons survolaient la région et la monté du col d'Arah était presque terminée, en contrebas, une vue presque effrayante sur la plaine et les vallées plus loin, à plus de 1500 mètres d'altitude. Il s'étira discrètement, posa son regard sur le représentant de Pretha qui lui était déjà prêt à sortir du train, ses conseillés assis autour de lui, ses affaires rangées, pliées, classées.
Le train se stoppa lourdement, une sonnerie tout aussi grave que la première résonna et un second officier vint ouvrir la porte de la cabine, laissant la délégation sortir sur le quai.

« Je vous rejoindrais à l'hôtel de ville après votre réunion monsieur le représentant, j'ai à faire en ville » Annonça Alcante.
« Prenez votre temps ! Nous allons sûrement passer des heures autour de cette table ! »

Un dernier signe de main et l'elfe quitta le vieil homme, s'enfonçant rapidement dans la ville et ses larges avenues. Ce fut au détour d'une de ces routes piétonnes qu'Alcante remarqua le musée mondial des Avhäs, il l'avait visité à son ouverture mais jamais depuis, et il semblait que le musée eût prit en importance depuis. Ainsi pénétra-t-il la bâtisse les mains dans le dos, observant sans réelle émotion les différents artéfacts qui couvraient les murs.

« Excusez moi ? » Une voix claire et féminine semblait s'adresser au mage.
Il se retourna et fit face à une jeune femme, de longs cheveux bruns et de magnifiques yeux verts.
« Qu'y a-t-il ? » Répondit il sans expression.
« Êtes vous le maître de l'éther ? Alcante... Adani je crois »
« Adahi, mon nom est Adahi » rétorqua l'elfe en souriant. La jeune femme semblait émerveillée de voir ce personnage qui n'avait pourtant rien accomplit d'important dans l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annarion.1fr1.net
Ekzael Ahnkïr
Conservateur du Muséum Mondial des Avhäs
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/08/2009

Votre Personnage
Race: Demi-Elfe
Metier: Conservateur du Muséum sur les Avhäs
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Lun 31 Aoû - 19:19

    Des pas sur un sol de marbre, résonnants dans une pièce immensément vide. Seuls les murs étaient habillés de quelques portraits, documents et gravures. Un pièce qui rompt l'habituelle organisation du musée. Alors que dans les autres, on ne trouve que peu de place pour ajouter les artefacts que l'on retrouve encore et toujours, celle-ci brille de sobriété. Le mémorial de Ceux-Qui-Savaient. C'est ainsi qu'il l'avait appelé, Kinadir. Une pièce rendant hommage à ceux qui, avec lui, ont tenté de faire coexister Avhäs et Humains. Un pièce d'un bâtiment interdit au public, qui ne pourrait qu'y voir le mal. Ekzael s'y trouve. Il sort d'un des laboratoires privés dont l'accès est dans cette salle. Ses doigts parcourent doucement les murs, effleurent les imperfections causées par le temps. Il remet en place quelques cadres penchés, retire quelques poussières sur d'autres pièces de collections. Il porte un dernier regard sur le dernier ajout en date. Un portrait de son maître...

    Refermant le bâtiment derrière lui, il s'aventure dans les jardins et allées de verdures où l'on peut voir entreposées les plus grosses pièces issues de l'ingéniosité Avhäs. Parmi elles, certaines restent encore mystérieuses. On attribut quelques unes à des morceaux du légendaire vaisseau qui les auraient acheminés ici. Mais le jeune conservateur ne s'attarda guère à l'observation de ces merveilles de technologie. Il continua son chemain dans l'aile réservée aux exploitations Avhäs, celle qui était la plus proche de l'accueil. Il fit un détour vers l'une des salles les plus intéressantes et repoussantes à la fois. Les Avhäs l'appelaient la « Réserve », ou encore la « Ferme Humaine » quand ils ont compris comment on appelaient les habitants de cette Terre. De loin, on ne voit que des cuves de verres et de métal. Toutes abritent un liquide de couleur étrange, d'aspect vaporeux et glacé. Mais quand on se rapproche, la vision est tout autre.

    Ekzael parcourut les allées de cylindres pour en trouver un en particulier. Il était couvert de buée. Avec son gant, il essuya le verre froid. Derrière la vitre se dressait un corps de femme. Elle était entièrement nue. Ses longs cheveux bruns coulaient sur sa svelte silhouette. Ses yeux verts étaient à demi-fermés, comme si elle sortait du sommeil. Le mage laissa les doigts de sa main nue se tendre vers ce visage. Une larme se perdit sur le sol de la pièce. Cette femme, désormais si lointaine, il l'aimait.

    « Excusez-moi... Mère. »

    Il laissa les quelques souvenirs qui lui restaient l'assaillir. Il ne reprit ses esprits qu'un long instant plus tard. Le Demi-elfe se laissa ensuite guider vers l'accueil de son musée. Celui-ci n'était pas encore ouvert. Les employés mettaient en ordre les nouvelles pièces que le Magistrel avait rapporté d'un désert de glace. Il semblait y avoir parmi elle un machine qui permettait de faire fonctionner toutes les autres, comme un moteur, mais dont l'alimentation se faisait par la magie qui résidait dans les corps. Si la magie des maîtrisant ne suffisait à la faire fonctionner, Ekzael irait demander quelques autorisations au maître de la ville pour utiliser les corps de brigands et reclus de la société à qui on ne peut rendre d'éloge funéraire.

    Ses idées provoqueront encore quelques polémiques, avant que la soif de curiosité des peuples ne prennent le dessus. Comme d'habitude. L'Aquamancien autorisa l'ouverture du musée et sortit sur le seuil de l'entrée. Il dominait l'escalier de métal sur lequel les visiteurs montaient. Il était vêtu d'un haut sans manche, orné de quelques ceintures de cuirs. Un de ses bras était ganté, l'autre portait avec élégance différent bracelets d'argent. Son pantalon était serré autour de ses cuisses par diverses sangles, dont l'une maintenait en place le fourreau de sa rapière. Il ne portait pas sa harpe aujourd'hui, mais simplement un ocarina, autour du cou. Son sabre exotique était attaché dans son dos. Sa tenue arborait des teintes bleues et noires aujourd'hui, relevées de fines touches d'argent. Son apparence excentrique et élégante attirait les regards jaloux des passants. Et il souriait de cela.

    Puis il entendit une conversation, quelques mètres plus loin. Il se rapprocha et comprit que l'homme apostrophé était une des hautes figures du monde actuel. Maître de l'Ether. Une personnalité de cette importance, elle devait être accueillie par le maître des lieux. C'est ainsi que le mage du musée s'approcha d'une démarche assurée de l'invité.

    « Permettez-moi de vous saluer. Je suis le récent conservateur de ce lieu, Ekzael Ahnkïr. Que nous vaut la visite d'un maître élémentaire ? »

    Il n'exécuta pas la courbette règlementaire imposée par le protocole de la noblesse, ce n'était pas dans ses habitudes. Il attendit une simple réponse d'Alcante, qu'il interrogerait en vue d'informations complémentaires sur quelques éléments que les aclhimistes n'ont pas encore totalement pu cerner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcante Adahi
Maître de l'Ether
avatar

Messages : 675
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25

Votre Personnage
Race: Elfe
Metier: Aucun
Bourse:
146/150  (146/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Lun 31 Aoû - 20:19

« Oh mon dieu ! Je n'en reviens pas de vous voir ! Vous, le maître de l'Ether en personne ! Devant moi ! » La jeune femme tituba un instant, redressant son échine devant le mage, elle passa sa main dans ses cheveux et prit une longue respiration devant le regard amusé d'Alcante.

« Sachez que mon rêve est d'intégrer l'académie de maîtrise de l'Ether à Pretha, regardez, je ne maîtrise pas parfaitement cet élément mais j'ai quelques affinités avec lui ! » Elle se recula d'un pas et fit un large mouvement du bras, sorte de boucle autour d'elle même, et alors que sa main glissait dans l'air quelques volutes d'éther parurent à la lumière, ils flottèrent quelques instants puis s'évaporèrent devant le regard admirateur de la jeune femme. Alcante sourit un instant et demanda son nom à l'inconnue qui lui faisait face.

« Arya Anabel monsieur ! »

« Et bien Arya, tu sembles en effet avoir quelques dons de maîtrise, simplement, si tu veux entrer à l'académie tu devras montrer plus que cela. Ton mouvement est bien trop large pour avoir une réelle densité, pense à ramener ta main vers ton centre de gravité plus rapidement, de cette manière. » Alcante s'exécuta, et sa main n'eût pas eu le temps de finir que déjà de larges panaches cristallins brillaient dans l'air sous les yeux ébahis des nombreux visiteurs.
La jeune femme sourit de plus belle et remercia le mage avant de partir en courant, sa journée était faite. Alcante reprit sa marche tranquille à travers le hall d'entrée quand une voix grave résonna entre les cloisons de la salle, un homme d'une trentaine d'années se tenait debout, le dos légèrement courbé, une moue agressive sur le visage. Il semblait que l'énergumène aie entendu la petite conversation que l'elfe avait eu avec la jeune fille, et savoir qu'un mage venait dans sa ville ne l'enchantait pas au plus haut point.

« Tu fais quoi dans ma ville toi ? » Demanda-t-il d'un ton rauque.
Alcante se retourna, détaillant quelques instant l'individu avant d'annoncer sèchement : « Et bien monsieur le représentant de la ville, vous avez bien changé depuis notre dernière rencontre. »

« Allez ! Ne joue pas au plus malin avec moi, j'en ai rien a faire que tu sois un mage élémental, j'ai pas peur de toi et je vais te le montrer sale Elfe ! » Le gredin prit une lourde respiration, l'air qui passait dans ses poumons ricochait entre les divers substances perdues dans ses bronches. Il se courba encore plus et forma dans sa main une boule de feu difficilement gardée ardente, ses bras se tendirent et la flamme fut projetée vers le mage qui n'eût même pas à faire quoi que ce soit, le feu s'étant résorbé bien avant d'avoir atteint sa cible.

« C'est tout de même agaçant les gens qui se prennent pour des hercules alors qu'ils ont tout d'un parasite. Je vous conseil de sortir et de passer votre chemin l'ami, les gardes du musée ne vont pas apprécier que vous brûliez les artefacts exposés ici. » Déclara Alcante toujours aussi sèchement.
L'homme bougon se renfrogna et rebroussa chemin, le dos toujours courbé, des auréoles sous les bras.
Alcante s'apprêtait à repartir dans l'enceinte du musée quand un personnage des plus excentriques sortit d'un couloir dérobé, s'approchant à grands pas. Sa tenue semblait indiquer qu'il avait une accoutumance particulière avec le bleu et l'argenté.

« Permettez-moi de vous saluer. Je suis le récent conservateur de ce lieu, Ekzael Ahnkïr. Que nous vaut la visite d'un maître élémentaire ? »

Alcante remarqua tout d'abord les oreilles demi pointues du conservateur, sûrement était il semi elfe. Un léger sourire arbora son visage avant qu'il ne réponde.

« Et bien, le représentant de Pretha ayant un voyage à faire dans votre ville, je l'ai accompagné, et naturellement je me suis réservé un peu de temps afin de visiter votre musée et d'autres monuments dont la ville est fière. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annarion.1fr1.net
Ekzael Ahnkïr
Conservateur du Muséum Mondial des Avhäs
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/08/2009

Votre Personnage
Race: Demi-Elfe
Metier: Conservateur du Muséum sur les Avhäs
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Dim 6 Sep - 14:16

    Un Représentant en visite ? Quelle heureuse nouvelle à entendre. Ekzael se plaisait à s'intéresser à la politique de ce monde, simplement pour pouvoir trouver des gens sur qui il pourrait compter pour acquérir quelque influence ou avantage. Ce voyage allait amener un groupe de cloporte dénué de volonté, et c'est ceux-ci que le conservateur comptait amadouer. Cependant, pour le moment, il devait s'occuper de son invité de marque. Un maître élémentaire, surtout de la branche Ethérique pourrait l'aider dans ses nouvelles découvertes sur les Avhäs. Il suffirait simplement de quérir son aide.

    « J'ose espérer que ce qui est présenté en cet endroit saura ravir votre curiosité. J'aurais d'ailleurs quelque chose à vous montrer, si cela ne vous dérange pas. En attendant qu'on aille me le chercher, je peux vous conseiller de prendre cette voie. »

    Il désigna la salle des cuves, là où il était passé, quelques instants plus tôt. Puis dans un mouvement subtilement agile, il se congédia du célèbre Alcante pour s'en aller vers sa propre destination. Il avança le long de couloir que peu de personne avait le privilège de fouler. Il s'arrêta devant un double porte de métal. Elle venait elle-même d'un bâtiment du défunt peuple. Des inscriptions en elfique informait que le lieu servait de laboratoires d'Alchimiste. Là où nombres de maîtrisants étudiaient de manière très poussées les plus récentes découvertes Avhäs. Il posa ses doigts sur les écritures, murmura quelques mots, et la porte s'ouvrit d'elle-même.

    La salle que cachait cette porte était au moins aussi grande que celle des incubateurs. Pour un non-initié, on ne verrait simplement que des couleurs virevoltantes, des crépitements de flammèches, un spectacle magique des plus étranges. Mais il n'en était rien. Tous étudiaient, analysaient, testaient. A tel point que la pièce voisine était une infirmerie. L'entrée d'Ekzael fut remarquée. Il avait son propre domaine pour mener des expériences. Il venait donc dans un autre but. Une demoiselle aux cheveux cyan s'approcha de lui. Elle attendait ses instructions, c'était évident.

    « Bonjour Celenia. Pourrais-tu faire apporter l'échantillon Shiba ?
    -Mais, Monsieur, vous avez vous-même demandé à ce qu'on ne le sorte jamais de son réceptacle. De plus, vous possédez le votre, non ?
    -Je le sais bien, mais nous ne pouvons laisser passer l'occasion de le montrer à un Maître Ethérique. De plus, le votre est plus petit, et donc plus... stable. »


    Il retira son gant afin d'imager ses derniers mots. Son avant bras et sa main étaient tous deux couverts de traces, coupures et brulures. La demoiselle en écarquilla les yeux, avant d'obéir et de partir chercher l'objet demandé. Quatre chercheurs vinrent après quelques instants. Ils portaient ensemble une même sphère de verre au contenu étrange. Son diamètre ne dépassait pas les vingt-cinq centimètres, mais elle était trop précieuse pour être transportée autrement. L'Aquamancien prit l'item dans sa main gantée, en l'entourant d'une fine couche de glace, par simple précaution.

    Il reprit ensuite rapidement la direction de la « Réserve » afin de retrouver Alcante Adahi. Ce qu'il fit sans trop de problème. Un fois à ces côtés, il lui montra l'objet de sa requête. On pouvait voir dans cette sphère de verre, différent couche élémentaire. Ceux qui sont initiés à l'Art arcanique pouvait facilement distingué de multiples et fines couches d'air pour maintenir une pression élevée, et une dernière couche de glace qui englobait une goutte de métal en son sein. C'est cette goutte que le demi-elfe voulait montrer à son invité.

    « Voilà ce dont je vous ai parlé. »

    Il amena la glace au plus proche du verre, simplement par sa pensée. Puis, il fit un infime trou afin de verser la goutte de métal dans sa main. Celle-ci mit du temps à sortir, puis finalement coula pour former une bille parfaite au creux de la main du mage. Il posa alors le réceptacle et se concentra sur la matière. Elle avait déjà commencer à bouger. D'abord lentement, le métal devint fluide, puis tenta de s'enrouler autour d'un doigt du conservateur. Et plus le temps passait, plus il gagnait en élasticité, sans pour autant perdre de son aspect métallique. Et d'un coup, on eut l'impression de voir comme un lame de rasoir se matérialiser pour tenter de couper le doigt précédemment occupé. La matière ne put finir son action, totalement figée par la glace formée par réflexe, ou habitude.

    « De l'Ethérium. C'est ainsi qu'il se nomme. Un métal léger, résistant et... vivant. Nous avons déduit qu'il possédait une volonté propre, ou bien qu'il était fait pour suivre certains instincts. Ceci dépasse de loin tout ce que nous pouvions imaginer quant à son potentiel. C'est pour que vous puissiez m'aider à cerner ce que cela est plus précisément que je vous l'ai amené. »

    Il tendit le morceau de glace à l'Ethéromancien. La forme d'Ethérium était retournée à l'état de goutte. Le froid insupportait. Ekzael aurait voulu tout savoir de cette découverte éblouissante, mais il savait que c'était pour le moment impossible. Il jugea bon d'ajouter une dernière information.

    « Je peux vous révéler que ceci n'existait pas lors de la Grande Guerre. Et sans trop me tromper, je peux dire de cette découverte, qu'elle date de moins de cinq années. »

    Son regard se perdit au travers des liquides des cuves. Cela recommençait...


Dernière édition par Ekzael Ahnkïr le Dim 6 Sep - 22:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcante Adahi
Maître de l'Ether
avatar

Messages : 675
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25

Votre Personnage
Race: Elfe
Metier: Aucun
Bourse:
146/150  (146/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Dim 6 Sep - 15:03

L'échange fut court mais agréable, le conservateur du musée indiqua une direction au mage et ce dernier l'emprunta en prenant le temps de le remercier. Ses mains dans le dos il s'engagea dans la grande salle, des cuves pavaient le sol marbré. Il y en avait assez pour créer plus de 50 embryons, d'ailleurs certains conteneurs abritaient une vie étrange. Des embryons mal formés, mi humains mi Avhäs, Alcante aurait été sensible il aurait certainement vomi.
Il passait autour de chaque cuve, ces structures de verre et d'acier noirci par le temps représentaient toute l'horreur que les Avhäs avaient apporter sur Annarion. Ils auraient pu chercher à former un compromis avec le peuple humain afin de faire des recherches en partenariat, mais ils avaient apparemment préférer conquérir et tuer tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin.

Le mage de l'éther s'arrêta sur l'une des cuves, en retrait, celle ci abritait le corps d'une femme, ses longs cheveux baignaient dans le liquide verdâtre et son visage semblait avoir un air de famille avec le conservateur. Alcante posa délicatement sa main sur le verre de protection et ferma les yeux quelques instants, captant les quelques reliques énergétiques qui entouraient le corps mort de l'humaine. Quelques images et un prénom « Ekzael ». Certainement le prénom du conservateur. Alcante relâcha sa main et s'engagea dans l'allée centrale de la pièce, croisant à nouveau ses bras dans son dos, il s'apprêta à sortir de la salle quand une étrange énergie parût dans les airs, se retournant tout aussi rapidement le mage aperçut une ombre floue s'élancer vers lui comme un monstre assoiffé de sang. L'elfe balaya le spectre d'un coup de main, projetant une rafale d'énergie contre lui.

Il observa un instant les derniers pans de brume s'évaporer dans l'air avant de reprendre sa route, toujours aussi calme. Il ne savait évidement pas ce qui venait de se passer mais comptait bien le savoir. Soulevant le couvercle d'une petite sphère en cuivre qui pendait à son cou, Alcante y déposa une parcelle presque invisible de la brume qui venait de l'attaquer. Il referma le contenant et l'observa quelques instants briller afin d'emprisonner l'énergie noire. Ce genre de sphère n'existait pas officiellement, a vrai dire Alcante était le seul à en posséder, cette sphère étant conçue à partir d'un lourd enchantement étherique.

« Voilà ce dont je vous ai parlé. »

Le conservateur avait reparut dans l'encadrement de la porte. Alcante s'approcha du demi Elfe et observa l'objet en sa Possession. Une sphère de glace emprisonnant plusieurs couches énergétiques, elles mêmes maintenant une petite particule grisâtre. Ekzael perça la glace et fit tomber la goutte d'acier dans sa main. Alcante cru reconnaître de l'étherium, ce que confirma aussitôt le conservateur. Il laissa la matière sombre s'agiter dans sa main, la maîtrisant juste avant qu'elle ne lui vole un doigt. Le mage observait la petite goutte se tordre et se retordre avant d'y sentir une énergie familière quand elle fut posée dans sa main.

« J'avais déjà entendu parler d'étherium auparavant, mais c'est la première fois que j'en vois. A en voir sa structure énergétique je dirais que cette matière est le résultat d'une alchimie complexe mettant en œuvre plusieurs énergies différentes. J'y vois une énergie de conscience, cet acier aurait donc une conscience limitée à quelques aspects de réflexion, et une énergie de maîtrise. Ce serait donc contrôlé par une entité, peu bienveillante à ce que je vois. J'ai d'ailleurs un petit quelque chose qui pourrait être intéressant. »

Alcante lâcha la sphère en l'air, la faisant léviter en formant une spirale étherique annulant la gravité. Il reprit sa sphère cuivrée et l'ouvrit devant la sphère. L'énergie noire se précipita alors sur le métal qui s'agita plus fortement encore, avant d'être maîtrisé par le mage qui observait silencieusement la fusion qui se déroulait.

« En visitant la salle des cuves, un spectre dont vous voyez une partie de l'énergie en ce moment à tenter de m'attaquer, avant de le repousser j'ai pris le soin de prélever une partie de son énergie afin de l'analyser une fois de retour à Pretha. Mais il semblerait que ces deux reliquats soient de la même origine. »

Alcante attrapa la goutte d'étherium dans sa main et la compressa jusqu'à former un disque extrêmement fin, à la limite du transparent. Il passa alors son autre main au dessus du disque qui se brisa en deux, laissant s'échapper de fins volutes d'énergies qui vinrent se loger dans la sphère cuivrée du mage.

« Auriez vous un atelier d'alchimie ? J'ai besoin d'alcool, d'argent et de cuivre afin de produire une division énergétique. Les énergies de cette goutte d'étherium peuvent nous servir à connaître l'origine de ces deux reliquats. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annarion.1fr1.net
Ekzael Ahnkïr
Conservateur du Muséum Mondial des Avhäs
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/08/2009

Votre Personnage
Race: Demi-Elfe
Metier: Conservateur du Muséum sur les Avhäs
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Dim 6 Sep - 22:34

    Émerveillé, captivé, intéresse, amusé... Les adjectifs ne manquent pas pour décrire l'expression du mage redevenu l'enfant passionné des cours de magie. Les informations que le maître éthérique venait de fournir étaient passionnantes. Deux types de magies scellées dans un des aciers les plus raffinés. L'essence d'un spectre envoyé au musée. Que de données enivrantes !

    « J'ai bien un atelier d'Alchimie standard. Mais je pense que nous serons plus à l'aise dans le mien. D'ailleurs, je pourrais vous montrer un morceau plus conséquent d'éthérium. Je pense d'ailleurs être en mesure de vous assistez, j'ai plus que des notions dans ce domaine. »

    L'hybride elfe invita le mage à le suivre et il prit les mêmes chemins qu'il avait parcourut ce matin. Ils passèrent dans les jardins, d'un pas pressé, mais mesuré afin qu'Alcante puisse tout de même profiter des pièces du musée. Ils s'arrêtèrent d'ailleurs devant la « machine à éclair ». Cet appareil mystérieux qui permettrait d'alimenter les autres machines, si son fonctionnement n'était pas si complexe, et ne demandait pas de sacrifice... On l'appelle ainsi car de deux câbles sortent des étincelles lorsque l'engin fonctionne. Le laboratoire a préféré ne pas s'attarder sur ce modèle, qui est le plus ancien et abîmé qu'ils aient.

    Cependant, Ekzael ne s'arrêta pas pour cet merveille qu'il connait par cœur, mais pour parler à un de ses gardes. Ceux-ci circulaient régulièrement dans le musée, mais les incidents étaient rares. Cependant, l'attaque du spectre obligeait le conservateur à prendre des mesures, surtout que ce n'était pas la première.

    « J'aimerais que vous renforciez l'effectif. Et réquisitionner les mages alchimistes qui ne sont pas sur des projets de haute priorités. Aussi, pour demain, vous veillerez à ce que le musée puisse activer à tout moment le système de défense. »

    Le garde pâlit légèrement quand il entendit les directives. Il comprit en effet rapidement que le musée serait pris pour cible sous peu, dans la logique actuelle des évènements. En soi, rien de très inquiétants, les alchimistes présents comptent parmi les meilleurs de leur domaines. Et quand on sait qu'un mauvais alchimiste est déjà un très bon maîtrisant, on peut sans se soucier leur laisser la sécurité du lieu.

    Le conservateur revint aussitôt auprès de son invité, s'excusant de son absence. Ils reprirent leur chemin sans perdre trop de temps. Puis, ils arrivèrent enfin devant le musée privée d'Ekzael. Ils entrèrent, et il ne prit pas la peine d'expliquer le but de ce lieu. Ils avaient quelque chose de plus important à faire. En l'occurrence, aller au laboratoire vers lequel Ekzael menait toujours Alcante. Ce qui prit moins de temps qu'Ekzael ne le pensait. Il n'avait pas l'habitude de traverser cette pièce sans contempler quelques œuvres à l'écart du monde. C'est donc ainsi qu'ils entrèrent rapidement dans la salle d'expériences alchimistes du Magistrel.

    Les murs étaient blanc, le sol était de marbre. Les proportions respectaient un équilibre cartésien, et une pureté divine. Au cœur de cette pièce se trouvait un imposant cristal. Quarante-deux face, exactement, et un précision à couper le souffle. Son origine magique coulait d'évidence. Et au milieu de celui-ci se trouvait un corps en constant mouvement. Tout en restant informe, ce corps gardait la plupart de temps son aspect métallique. Parfois, la magie qui l'imprégnait s'amusait à prendre l'apparence de chair humaine, ou de tissu quelconque. L'Ethérium était enfermé et scellé dans ce cristal, et ne devait pas en sortir, tant son agressivité était impressionnante. Les marques d'Ekzael n'étaient dû qu'à une faille qui était dans le précédent cristal. Bien qu'il ne soit que de la taille d'une main, l'échantillon était plus redoutable qu'une armée de soldat, en l'état actuel.

    Mais pour le moment, ils étaient en sécurité. Il désigna quelques tables d'expérimentation au maître alchimiste, et s'empressa d'amener le matériel qui viendrait sans doute à manquer. Quand tout fut installé, il attendit de pouvoir se rendre utile auprès d'Alcante. Après tout, ils seraient surement plus efficace ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcante Adahi
Maître de l'Ether
avatar

Messages : 675
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25

Votre Personnage
Race: Elfe
Metier: Aucun
Bourse:
146/150  (146/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Lun 7 Sep - 11:25

Le conservateur invita Alcante à le suivre, ce fut alors l'étherium à la main que le mage s'engagea dans les allées du musée qu'ils traversèrent assez lentement pour que l'Elfe puisse admirer les quelques œuvres qui habillaient les murs. Ils sortirent du bâtiment et s'engagèrent au milieu des jardins que de nombreux gardes occupaient. Ekzael s'adressa à l'un d'eux, il semblait prendre au sérieux l'attaque dont Alcante avait été la cible. Le garde sembla effrayé par les directives du conservateur, il semblait que la plénitude dans laquelle évoluait le musée avait évolué ces dernières années allait être perturbée.
Aussitôt l'homme en noir contacta ses confrères qu'il débrieffa alors que les deux Elfes se dirigeaient vers ce qui semblait être un entrepôt privée.

« J'imagine que cette partie du musée est la plus fascinante. » Remarqua Alcante un air amusé dans la voix.

Ils pénétrèrent l'entrepôt et le traversèrent sans attendre. Rapidement Alcante découvrit le labo privée du conservateur. Divers objets et substances y étaient entreposés, l'endroit semblait à la fois organisé et plein de désordre. Un non initié à l'alchimie y aurait vu un vulgaire garage de seconde zone, mais Alcante qui connaissait beaucoup de la science Alchimique pu remarquer l'extrême connaissance que devait avoir Ekzael au vue de tous les artéfacts qu'il possédait.

« Très bien, dit il en aménageant une large place sur la table centrale, j'aurais besoin d'une plaque de cuivre faite d'un seul morceau et d'argent à fondre. Oh, et une bouteille d'alcool pur, ou de l'absinthe si vous n'avez pas »

Une fois les quelques ingrédients réunis, Alcante retira son collier et posa sa sphère de cuivre sur le bois de la table. Il prit ensuite la plaque de cuivre et la posa à côté, amenant quelques clous qui vinrent se planter dans le métal sous la main du mage.

« Les alchimistes classiques utiliseraient un système d'aimants pour produire un champ magnétique conséquent autour du cuivre, mais l'éther étant semblable au magnétisme je n'en ai pas besoin et les effets n'en serons que plus puissants, faites simplement attention à ne pas recevoir d'éclat de métal. Si la plaque n'est pas faite d'un seul morceau elle se disloquera. »

Alcante n'attendit pas plus longtemps et frappa le cuivre d'un coup sec et violent, l'éther se concentra alors à une vitesse affolante autour du bras de l'Elfe, autour des deux alchimistes les objets se mettaient à vibrer avant de perdre tout poids, lévitant en l'air. La plaque de cuivre tenait le choc sous les innombrables ondes de puissance transmises par le mage, un champ magnétique presque palpable se formait autour du métal. Le maître étheromancien attrapa l'argent fondu et le laissa couler au dessus du cuivre, le liquide brillant s'étala sur la plaque avant de former d'innombrables petites billes. Elles paraissaient dures comme le fer mais il ne s'agissait là que de liquide qui suivait les mouvements du champ magnétique.

« Et voici la partie intéressante, on laisse l'énergie suspecte couler sur les billes d'argent, et celles ci vont alors emprisonner les énergies en l'air, formant une sorte de carapace magnétique »

Alcante ouvrit la sphère de cuivre et le procédé décrit précédemment se produisit, les billes d'argent se précipitèrent sur le fin volute, lévitant au dessus du cuivre. Certaines se transformaient en de fins piques alors que d'autres gardaient leur forme d'origine. Le mage versa alors quelques gouttes d'alcool sur la plaque de cuivre, le liquide translucide prit quelques instants à s'étaller sur toute la plaque avant que de larges vapeurs ne montent jusqu'aux billes d'argent qui se dilatèrent jusqu'à se diviser en deux.

« Voilà qui est fait. »

Alcante balaya le champ magnétique d'un coup de main, et alors que tout ce qui lévitait tombait au sol, il prit chaque morceau d'énergie dans l'une de ses mains, observant la fine brume agir sous ses yeux.

« J'ai peur que tout cela n'ai un rapport avec les Avhäs. Il semblerait que quelques un soient encore en vie pour pratiquer quelques expériences sur ce métal. Je sens aussi quelque chose d'autre, de plus profond et mauvais, peut être de maléfique. Du froid, des plaines. »

Les quelques volutes d'énergie se consumèrent et Alcante se tourna vers le conservateur, tous deux savaient de quoi il s'agissait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annarion.1fr1.net
Ekzael Ahnkïr
Conservateur du Muséum Mondial des Avhäs
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/08/2009

Votre Personnage
Race: Demi-Elfe
Metier: Conservateur du Muséum sur les Avhäs
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   Sam 12 Sep - 15:36

    Quel bonheur de pratiquer l'Alchimie avec un maître. Là où plus aucun des mages qu'il connaissait ne pouvait lui apprendre, cet elfe lui démontrait que les limites de la connaissance étaient inconcevables. Un ballet d'énergies et de réactions somptueuses en pleine effervescence se déroulait sous le regard captivé du conservateur. La matière ne semblait plus exister dans ce spectacle grandiose. Mais sous cette magnificence se dissimule toujours quelque chose de plus sombres. Là, c'était le secret que cachait l'Ethérium. Ce métal animé d'une vie, et contrôlé par les Avhäs. L'amplitude du sourire d'Ekzael avait alors quelque chose de malsain. S'il en restait, leur science n'était pas morte ! Son côté chercheur comprit alors tout l'intérêt de cette découverte. Ils étaient en vie, Kinadir l'avait toujours su. Comme si le demi-elfe s'en était toujours douté, voilà que tout s'emboîtait de manière irréfutable.

    Du froid, des plaines. Voilà la vision qu'avait eu Alcante. Cela correspondait parfaitement. Ekzael se tint devant lui, et lui expliqua alors le contexte de la découverte de l'Ethérium. Mais avant de commencer à parler, il entama quelques notes à sa harpe qu'il avait été chercher. Il comptait narrer avec ses talents de Magistrel. Ainsi entama-t-il l'histoire.

    Au fil des premières notes, la salle parue se transformer. Comme si plus rien n'était présent, hormis un espace infini et deux magiciens. Puis, une carte du monde connue fit irruption. On put voir que la scène se rapprochait d'un point près des pôles. Un lieu où le froid est maître des lieux, où la vie n'est pas la bienvenue. L'endroit où se déroula l'expédition. Ekzael n'y était jamais allé, mais par le récit de ses compagnons, il pouvait retranscrire une image nette de la zone. Du laboratoire Avhäs trouvé par hasard. De l'accident inexplicable qui décima l'équipe alors qu'ils avaient trouver une importante quantité de métal vivant au repos. Ce même métal qui ne commença à devenir dangereux qu'une fois entre les murs du musée. Ce laboratoire était trop récent, trop lointain. L'Ethérium s'était activé au moment trop opportun à son retour. Tant de scènes qui confirmaient la crainte et la découverte du maître éthérique. Ils étaient encore là, et ils ne pouvaient agir seuls, après les pertes subies. Les Avhäs sont les meilleurs ingénieurs de ce monde, mais ils n'ont aucune affinité avec cette planète, et donc aucun moyen d'effleurer la toile arcanique qu'elle offre à ses natifs. La magie ne vient pas d'eux, là était le problème.

    Un voyage. Voilà ce qui allait venir. L'érudit en Avhäs et le puissant mage d'Éther sur les traces d'une menace. Une belle expédition en perspective ! Mais l'Aquamancien ne voulait pas laisser dans son musée sa plus belle pièce – après la cuve contenant le corps de sa mère, évidemment. Ainsi, quand le spectacle s'interrompit, il s'approcha du crystal dans lequel le métal animé reposait. Cet afflux de magie dans la pièce l'avait rendu excité. Ekzael comptait lui retirer son côté contrôlé, Alcante l'avait compris. Ainsi commença la purification de l'Ethérium.

    La paroi de la prison transparente commençait à céder sous les coups de son captif. Le demi-elfe posa la main sur son œuvre pour l'exploser en milliards de poussières scintillantes. Un lot de vapeur se matérialisa alors dans la pièce. Le complexe que formait les éclats et la brume donnait un nuage à l'infinité de couleurs que la magie faisait tournoyer encore et encore. Les alchimistes avaient découvert que le métal était sensible à la magie, et que sa vision se résumait à une perception des flux intangibles qui composent ce monde. Ainsi, il était totalement perdu encerclé par un courant violent cachant de son champ ses deux cibles. Le maître des lieux voyait celui de l'Éther commencer à accumuler de la puissance pour le purifier quand le moment serait venu. Pour cela, il fallait guider l'entité jusqu'à lui. Le contrôleur de la brume coloré provoqua donc une faille dans laquelle l'Ethérium se plongea. Il avait la forme d'une abbération, prenant différentes formes incohérentes, et parfois immondes.

    Le mage continua un long moment à berner les sens de son pantin de métal. Celui-ci ne pouvait que se faire avoir, contrôler par une créature qui ne pouvait pas rivaliser avec une vision trop précise des flux arcaniques. Son sens était trop puissant pour ne pas se faire avoir, quelle ironie. Finalement, une sphère de glace parfaite vint capturer le métal, alors qu'il était au meilleur endroit pour que l'Ethéromancien n'échoue pas. L'Éther qu'il projeta provoqua une violente onde de choc. La carrure d'Ekzael ne lui permit que de tomber sous l'impact, achevant au même moment toute sa magie. Mais le contrôle était annihiler. Le matériau vivant flottait dans l'air, mais ne semblait pas se soucier de quoique ce soit. Il prit vaguement la forme d'un oiseau avant de profiter de l'espace de la pièce pour recouvrer une certaine liberté.

    « Et bien, voilà une bonne chose de faite. Je suppose qu'une expédition s'impose, maintenant. Soit. Retrouvons-nous à la gare quand vous le souhaiterez. J'ai pour ma part quelques petites formalités à régler. »

    Ainsi le Magistrel raccompagna Alcante vers la sortie de son bâtiment privé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce musée plein d'histoire... [ Pv Ekzael ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion des Galeries Nationales (RGN) - Averheim et Biggest City !
» Courses bonne a refaire histoire de se faire un peu d'argent
» Convention Nationale de Jeux d'Histoire 14 & 15 janvier
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annarion : Renaissance :: Annarion :: Heyri :: Musée Mondial Des Avhäs-
Sauter vers: