Annarion : Renaissance
Eh toi ! T'as rien à faire ? NON ! Tu n'as rien à faire je le vois bien, allez ! Viens t'inscrire et passe un bon moment l'ami o.o



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que de passage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yanaëlla

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Hybride, mi-humaine, mi-elfe
Metier: aucun
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Que de passage...   Sam 17 Oct - 18:12

Yanaëlla réussit à rejoindre rapidement les Forêts de l'Est, dont la réputation plutôt troublante les avaient précédé. Elle savait pertinemment qu'il pouvait être très dangereux de se réfugier dans ses bois, car dans certaines parties, des choses étranges se produisaient. Selon les rumeurs, beaucoup de gens furent retrouvés morts en plein coeur de cette immense forêt.
"Mais après tout les rumeurs ne disent pas toujours la vérité sur certains endroits. Cependant, il vaut mieux être très prudente quand même, parce qu'on ne sait jamais ce qui se cache dans l'ombre.", se dit-elle alors qu'à ce moment précis, elle entra dans la forêt.
La jeune guerrière continua quelques mètres plus loin jusqu'à ce qu'elle trouva ce qu'elle cherchait, un abri pour dormir. Elle vit une grotte au dernier moment. Celle-ci était cachée par un épais rideau de racines, puisqu'elle se trouvait juste au-dessous de gigantesques arbres ayant poussé sur une sorte de grande colline faite de pierre et de terre. Sjaya arrêta son cheval et fit demi-tour. Elle revint vers la caverne et mit pied à terre. Elle fit apparaître son épée double et lentement écarta les pans du rideau de racines. Elle sonda la grotte, en fit le tour et, finalement, il se révéla que rien ne se cachait dans l'obscurité. Alors, elle fit disparaître son épée et revint auprès d'Aakïra, sa jument. Elle flatta le museau d'Aakïra et lui dit de rester le temps qu'elle partait pour chercher des pierres et du bois pour le feu. La femme elfe partit et revint rapidement avec ce dont elle avait besoin. Elle entra de nouveau dans la caverne, déposa sur le sol ses affaires et mit en cercle les pierres. Puis, la femme mit du bois et de l'herbe sèche, alluma un feu et le surveilla le temps qu'il parte pour de bon. Ensuite, elle alla chercher Aakïra qui paissait tranquillement non loin de là et la ramena avec elle à l'intérieur. Elle lui enleva sa selle et ses bagages. La jument s'allongea sur ses quatre pattes et s'endormit aussitôt.
-Profites-en bien Aakïra, car nous avons une longue journée qui nous attend demain, dit Yanaëlla en lui flattant l'encolure.
Sjaya prit sa couverture et l'étendit sur un long rocher plat près du feu. Elle alla chercher ses sacoches et sortit un peu de nourriture. Elle mangea un peu de pain et quelques fruits. Elle rangea le reste dans sa sacoche et but un peu d'eau. Puis, elle rangea tout près d'elle, enleva ses armes et les déposa juste à côté. Elle enleva aussi son armure et ne garda que sa tunique. Elle s'assoya sur sa couverture et regarda le feu rougeoyer, comme hypnotisée par un serpent. Bientôt, la jeune femme devint nostalgique et mélancolique et vit ses souvenirs défiler devant ses yeux. Elle revoyait son enfance chez les elfes Arkhans, son adolescence passée dans la magnifique cité d'Anahir, sa ville natale. Enfin, elle se rappelait du jour fatidique où ses parents furent assasinés par les Avhäs. Soudain, une petite larme coula sur sa joue et Yana l'essuya. Elle en fut surprise, parce qu'elle ne pleurait jamais d'habitude.
"Reprends-toi! Ce n'est pas le moment de pleurer. Tu as une longue journée qui t'attend demain. Alors, tu ferais mieux de dormir maintenant.", s'admonesta-t-elle.
Finalement, Yana s'enroula dans sa couverture et réussit à trouver le sommeil. Seulement, cette nuit-là allait être agitée par des souvenirs depuis longtemps oubliés.


Dernière édition par Yanaëlla le Lun 26 Oct - 6:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanaëlla

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Hybride, mi-humaine, mi-elfe
Metier: aucun
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que de passage...   Ven 23 Oct - 1:49

Tout n'était que ténèbres et néant alentour d'elle. Yanaëlla semblait flotter dans le vide, comme si un coussin d'air la retenait.

"Mais où suis-je?", se demanda-t-elle, intriguée.

Soudain, une lumière d'une blancheur aveuglante apparue et la guerrière due se fermer les yeux pour ne pas être aveuglée. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se trouvait dans un endroit montagneux.

"Ce lieu me semble étrangement familié. C'est comme si j'y étais déjà venu auparavant.", se dit-elle.

En regardant partout aux alentours, l'hybride se souvint de cet endroit. Elle s'en rappelait maintenant, c'était ici qu'elle avait passé son enfance avec une petite communauté d'elfes Arkhans qui vivaient toujours en plein coeur des montagnes. Tout d'un coup, elle entendit des sabots de chevaux sur le sol qui s'en venaient dans sa direction. Elle courut se cacher derrière un énorme rocher et se mit en position pour voir qui arrivait. Surprise, la femme demi-humaine se vit galopant sur le dos d'Aakïra. Cependant, ne s'y attendant pas, Sjaya vit une flèche sortant de nulle part qui se dirigeait sur son double. Au moment où elle criait "Attention!", la flèche atteignit sa cible et son double tomba au sol, atteinte dans le dos près du coeur. Alors qu'elle allait pour porter secours à la jeune femme blessée, l'aquamancienne entendit d'autres chevaux qui s'approchaient à toute allure et resta cachée derrière le rocher. Des hommes arrivèrent et descendirent de leurs chevaux. Ils prirent la jeune femme évanouie, un des hommes qui semblait être le chef la plaça devant lui sur sa monture et ils repartirent tous. La guerrière sortit de sa cachette et courut vers Aakïra. Elle essaya de la monter, mais son corps passa au travers de la jument. Alors, elle se rendit compte que ses pieds ne touchaient même pas le sol et qu'elle semblait flotter. Soudain, le sol se déroba et elle se mit à tomber pendant très, très, très longtemps...


Yanaëlla se réveilla en sursaut et regarda partout autour d'elle. Cela lui prit quelques minutes avant de se souvenir où elle était et ce qu'elle faisait ici.

"Quel étrange rêve!", pensa-t-elle.

Elle se retourna et, bientôt, elle se rendormit. Cette fois, une surprise immense l'attendait au pays des songes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yanaëlla

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Hybride, mi-humaine, mi-elfe
Metier: aucun
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que de passage...   Mar 27 Oct - 8:38

Une intense lumière apparut et aveugla Yanaëlla. Lorsque celle-ci ouvrit les yeux, elle regarda autour d'elle. Il faisait très sombre, mais grâce à son regard perçant d'elfe, elle se rendit compte qu'elle se trouvait dans une espèce de grotte. Lorsque la guerrière essaya de s'asseoir, elle sentit qu'elle avait les pieds et poings liés. Malgré cela, elle réussit à s'asseoir. Tout d'un coup, une autre lumière d'une ardeur éclatante jaillit des ténèbres et l'aveugla.

Un instant plus tard, Sjaya vit qu'elle se trouvait au même endroit, mais à un moment différent. Cette fois-ci, son corps n'était plus dans la réalité, il était translucide, comme celui d'un esprit errant. Elle observa la scène qui se déroulait maintenant devant elle. L'hybride remarqua son double allongé sur le sol, non loin des hommes qui l'avaient capturé. La jeune femme inconsciente n'était pas blessé gravement, au premier abord. Puis, la voyageuse errante remarqua que celle-ci avait les pieds et les poings liés, comme elle, un peu plus tôt.

"Mais cet endroit me dit quelque chose. Pourtant, je n'arrive pas à me souvenir quoi.", pensa-t-elle, intriguée et inquiète.

Soudainement, les hommes assis autour du feu, qui étaient trois, se levèrent et jetèrent de l'eau à la figure du double de Yanaëlla. La femme se réveilla et, alors, tout commença. Les inconnus allongèrent l'hybride sur le ventre, face contre terre, qui était encore l'esprit dans la brume et lui retirèrent brusquement la flèche plantée dans son dos. Ensuite, ils lavèrent la blessure assez profonde et la pansèrent. La demi-elfe retrouvait, peu à peu, ses esprits. Lorsque les assaillants essayèrent de l'allonger de force sur le dos, cette dernière se débattit comme une forcenée. Malheureusement, ils étaient trois contre une. Ils gagnèrent et réussirent finalement à l'allonger.

Yanaëlla était pétrifiée, car sans vouloir l'admettre, elle savait au plus profond de son être ce qui allait se passer. Maintenant, elle se rappelait.

"Nooon! Il faut absolument que je m'éloigne d'ici!", se dit-elle paniquée et nauséeuse.

La guerrière avait envie de vomir, mais elle se retint. Lorsqu'elle tenta de s'éloigner, elle ne bougea pas. Elle réessaya à plusieurs reprises, mais toutes ses tentatives échouèrent. À ce moment, elle entendit un cri. Elle se retourna et vit que son double se débattait toujours contre ses agresseurs. Deux des hommes la maintenirent au sol par les bras et les jambes, pendant que l'autre lui enlevait son armure de cuir. Finalement, après une éternité, ils réussirent à la lui enlever, puis ce même homme lui détacha les pieds. Alors, il s'allongea sur sa victime et de son poids l'écrasa contre la pierre humide et froide. Il tenta de l'embrasser, mais la femme le mordit.

-Espèce de sale petite garce!, cria-t-il, furieux.

L'homme attrapa le double de Sjaya par les cheveux et lui frappa la tête par terre. Cette dernière tomba dans un état semi-comateux. Alors, les deux autres hommes la lâchèrent et regardèrent leur compagnon accomplir sa sale besogne, attendant leur tour. L'assaillant écarta les jambes de la pauvre humaine et lui arracha son sous-vêtement. Puis, il la prit de force. Tout d'un coup, un douleur intense envahit le corps de l'elfe et elle se mit à crier. Elle tenta en vain de s'échapper, mais elle ne réussit pas. Les deux autres hommes lui prirent les mains et les chevilles pour la maintenir en place. L'agresseur continua et ne s'arrêta que lorsqu'il fut satisfait. Ce fut le tour des deux autres de prendre leur plaisir. À la fin, ils lui rattachèrent les pieds et les mains et la laissèrent étendu là, baignant dans son propre sang.

Durant toute ce temps-là, la véritable Yanaëlla Sjaya n'avait pas pu rien faire pour elle-même. Elle n'y assista qu'en tant que spectatrice forcée. À un moment donné, elle avait fermé les yeux et s'était bouché les oreilles, connaissant très bien la suite. N'entendant plus rien, elle regarda son double, baignant dans son sang, et se tourna vers les trois monstres assis, barvardant tranquillement autour du feu, comme si de rien n'était. Elle revit l'homme qu'elle avait aimé passionnément, qui était l'un de ses agresseurs. Puis, elle fut aspirée par le sol et se mit à tomber pendant une éternité.


La jeune hybride se réveilla en sursaut, en poussant un long cri. Jamais, elle n'aurait pensé que ses souvenirs viendraient la hanter de nouveau. Elle se souvenait maintenant du jour fatidique où ses parents furent assassinés; des cinq années passées à voyager en solitaire; du jour où elle rencontra celui qu'elle avait aimé passionnément; du temps où elle voyageait avec lui et sa bande de voleurs; de sa violente agression par lui et deux hommes, après qu'elle ait essayé de s'enfuir; du jour où, abandonnée, seule, en plein coeur d'une forêt inconnue d'elle, elle fut recueilli par une maîtresse de l'élément Eau, alors que les hommes, qui l'avaient agressé, venaient de se débarrasser d'elle; de ses nombreuses années passées à perfectionner ses pouvoirs et sa maîtrise des armes, auprès de sa maîtresse; de la mort de celle-ci; finalement, de sa vengeance accomplit, après avoir assassiné ceux qui l'avaient violé. Heureusement, aucun enfant n'était né de ces viols. Elle se souvenait également d'un serment qu'elle s'était faite: "Plus jamais, les hommes n'auront ma confiance et mon amour. Plus jamais, ils ne pourront m'approcher, sinon ce sera au péril de leur propre vie."

La jeune elfe garda les yeux ouverts le restant de la nuit. Dès les premières lueurs de l'aube, elle rangea ses affaires, réveilla Aakïra et la sella. Enfin, elle enfila son armure, empaqueta tout sur le dos de sa jument et partit au grand galop en direction d'Anahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que de passage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que de passage...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle place pour les rôlistes de passage et le rp décalé...
» Examen de passage du SRN, la barbe... (PV Miller)
» Guerrier Faucons et attaque au passage
» le passage des portes des glaces
» [Halloween 2010] Le passage du Roi Dément

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annarion : Renaissance :: Annarion :: Les Terres :: Evoe :: Les Forêts de l'Est-
Sauter vers: