Annarion : Renaissance
Eh toi ! T'as rien à faire ? NON ! Tu n'as rien à faire je le vois bien, allez ! Viens t'inscrire et passe un bon moment l'ami o.o



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Problème aux sources thermales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Problème aux sources thermales   Dim 11 Oct - 19:05

Kellran était certain d'une chose : il détestait les grandes villes !
Le visage dissimulé sous un capuchon brun, masqué de blanc jusqu'au nez, il regardait de ses yeux noirs les passants devant lui. La foule, intarissable, se pressait à ses côtés, ne lui prêtant guère attention, toute concentrée qu'elle était sur ses propres problèmes.
Des humains... partout des humains... à chaque coin de rue, dans chaque bâtiment, cela empestait l'humain. Qu'était donc venu faire ici le Dryand ?
Lui-même n'en était pas certain. Ses vagabondages l'avaient mené dans cette ville, mais il aurait bien pu la contourner et suivre des routes solitaires, loin de la civilisation, loin des humains !

- Faibles... pathétiques... ambitieux... fous...

Ses chuchotements hargneux attirèrent l'attention d'un groupe de jeunes garçons, aux mines émaciées, aux regards de rapaces. Un reniflement dédaigneux plus tard, Kellran tourna dans une rue perpendiculaire, échappant aux yeux avides des gamins. Sans doute l'air mystérieux du Dryand avait-il éveillé la convoitise de ces humains, qui devaient s'imaginer qu'il cachait sur lui des trésors dignes d'être volés, car le petit groupe apparut derrière Kellran, le suivant de près, se cachant parmi la foule.
Kellran n'était pas dupe. Un rictus moqueur se dessina sur son visage.
Il plongea dans une ruelle sombre, se coupant de la foule, et le groupe le suivit.

- Humains pathétiques...

Ils étaient seuls. Kellran se tenait au centre de la ruelle, dans l'ombre de deux bâtiments immenses aux fenêtres condamnées. Son regard luisait dans la pénombre comme deux flammes ardentes. Les jeunes humains se tenaient à l'entrée du couloir, des poignards et des épées à la main. Voleurs, chapardeurs, assassins...

- Si vous tenez à vos vies, fuyez... sinon, attaquez-moi ensemble, peut-être cela vous donnera-t-il une chance !

Le plus grand des humains, un garçon aux cheveux blonds et aux vêtements gris cendré, partit d'un rire teinté de peur. Son jeune âge et son inexpérience ne lui donnaient pas encore le courage de faire face à un ennemi menaçant.
Kellran soupira... ce n'était pas aujourd'hui qu'il trouverait un adversaire à sa mesure.

- Donne-nous ta bourse, et tout objet de valeur que tu portes sur toi, si tu ne veux pas périr de nos lames !

- Je vous l'ai dit ! Fuyez, ou attaquez ! Vous n'avez pas d'autre solution.

La colère fit briller les yeux des humains. Ils le chargèrent, dans une course désordonnée, armes levées. Kellran haussa les épaules. Imbéciles qu'ils étaient... Le bras droit du Dryand brilla d'une lumière sanglante, sa peau se craquela, son membre grossit jusqu'à prendre la forme d'une épée recourbée, large comme deux lames normales. Des veinules rouges et jaunes striaient cette arme peu commune, faisant luire le matériau brun-noir qui en composait le corps. De la roche magmatique, l'essence même du Dryand qu'était Kellran.
Les yeux des jeunes humains s'écarquillèrent d'effroi. Croyaient-ils donc avoir affaire à un pathétique personnage de leur espèce ?

- Surprise !

Le garçon aux cheveux blonds fut décapité en un éclair. Sa tête roula sur le sol crasseux de la ruelle, alors même qu'un de ses amis tombait, le thorax défoncé par un coup de pied violent. Deux autres se trouvèrent carbonisés par un souffle de feu grondant, né du bras gauche du Dryand.
Celui-ci semblait s'amuser de la surprise des gamins. Il détestait les voleurs, encore plus les voleurs orgueilleux.
Le dernier faillit sortir de la ruelle... oui, l'espace d'une demi-seconde, il y crut... jusqu'à ce qu'il se sente tomber, les jambes tranchées net dans sa course. Kellran apparut au-dessus de lui, son regard de braise disparu, remplacé par une lueur d'ennui profond. Il mit fin aux souffrances de sa victime, et disparut dans l'ombre...

------------

Le Dryand se sentait enfin chez lui... Il comprenait maintenant ce qui l'attirait dans cette ville, et ne put retenir un sourire en levant la tête. Les sources thermales d'Ethä, bien sûr, créées à partir de rivières souterraines et de geysers parcourant des grottes volcaniques dominées par la lave.
Plusieurs lacs de roche en fusion, pour être précis... Une chaleur impitoyable régnait en maîtresse absolue dans les souterrains, ainsi que le bruit incessant du bouillonnement de la lave.
Kellran soupira de contentement. Il avait beau faire, il ne pouvait rêver mieux qu'un tel endroit, pour se relaxer. Ici, il ne ressentait nul besoin de combattre, nulle envie de se distinguer. Le Dryand traversa la surface déchaînée d'un des lacs de magma et se coucha sur un ilôt rocheux noir, , les yeux fermés.
Sa forme dryadique apparut, l'entièreté de son corps se couvrit de craquelures et de boursouflures noires et rouges. Il ressemblait tellement à un corps de magma séché qu'il était difficile de le différencier de la roche sur laquelle il était couché...

Mais il ne put profiter longtemps de son repos, car la sensation d'une présence lui fit ouvrir les yeux. L'épée magmatique apparut une nouvelle fois à son bras, ses sens étaient aux aguets. Qui osait le déranger maintenant, alors qu'il savourait enfin un peu de paix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temekis
Brûle-Pensées
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: /
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Dim 11 Oct - 21:19

Il n'y avait que deux choses qui pouvaient poussé la Triclante a se rendre a Ethä, une mission, ou la perpétuelle colère qui l'animait depuis le massacre de son compagnon.
La première étant exclut par la seconde, c'était donc avec cette même colère sourde et froide que Temekis arpentait la ville de feu.

Son apparence peu ordinaire en effrayait plus d'un, mais d'aucune manière elle n'essaya de se cacher, ou de modifier la vision que ces êtres fait de chaires et de sang avaient d'elle. Qu'ils la craignent, ils avaient raison. Et c'était avec une pointe d'orgueil qu'elle se félicitait de ces réactions.
Une triclante était un esprit dangereux, surtout entre les mains d'un maitre mal intentionné; et si les habitants ne savait pas de quel type d'esprit il s'agissait, ils savaient très bien qu'une telle créature n'avait rien d'humain, ni de matériel, pas même la chaire qu'elle présentait sous l'atmosphère rougeoyante d'Etha.

Elle laissait vagabondé son regard sur la foule, et aperçut une jeune mère, attraper son garçon pour le tenir près d'elle, l'évitant pour s'engouffré dans la première maison venu. Elle lui faisait l'effet d'une poule, protégeant son poussin. La comparaison voulait tout dire, ce n'était a ses yeux que de vulgaires animaux.

Elle s'était arrêter sur une place, et avait grimpé le long d'un toit. Accroupi, elle humait l'air chaud qui lui parvenait aux narines. Elle ne pouvais se permettre un massacre en pleine rue, et contrairement a l'être qui venait de passé sous son nez; personne n'aurait la stupidité de la suivre. Peut être parce que son assurance et sa sauvagerie était clairement visible.

Elle fixait l'homme encapuchonné du haut de son perchoir, que suivait le groupe d'individu. Elle enviait sa capacité a se faire des ennemis. Un tout autre jours elle l'aurait plein, un combat de la sorte étant une perte de temps inutile, mais aujourd'hui sa soif de sang la poussait aux pires atrocités.

Sans quitté la sureté de son abris, pourtant bien visible aux regards, elle suivait la scène a distance, de par les yeux de son esprit.
Elle effleurait le groupe, mais évita de trop s'approcher du principal intéresser, il était étrange, elle le sentait, et rien qu'a observer son aura, il avait quelque chose qui n'était pas humain. Elle non plus ne l'était pas, mais ce n'était pas encore cela. Quelque chose d'indescriptible, qui la poussa une fois l'affrontement terminé a le suivre.

L' "homme" était allé se reposé sur un ilot de roche, qui n'avait pas encore fondu. La température du lieu ne semblait pas le gêner, était il insensible tout comme elle? Il ne lui était pas dur de le rejoindre, puisse ce qu'étant un esprit, elle ne subissait pas la contrainte liée a la chaire. Elle apparut sans bruit non loin de cet homme étrange.

Elle l'observait alors qu'il semblait dormir. Son corps l'intriguait, il avait pris la couleur de la pierre, et semblait lui même fait de roche prêtent a entrer en fusion. Cela allait de paire avec ce qu'elle avait ressentit. Ce côté non humain qui l'avait attiré.

Elle étendit sa conscience vers lui, frôlant cette fois ci son esprit. Quelques flash de pensés traversèrent son esprit avant qu'il ne se redresse d'un bon. Son bras se changea en une lame épaisse. Sa couleur de pierre semblait émoussé; cependant, elle ne resterait pas pour savoir si oui ou non la lame était tranchante.

Aussi agile qu'un chat, elle fit un bond d'un mettre en arrière, s'éloignant par la même de l'objet de sa convoitise, aussi bien que du danger, laissant l'échappé de ses lèvres un sifflement, certainement un très vieux réflexe qui éloignait jadis les prédateur potentiel, aujourd'hui cela ressemblait plus a un tic d'attitude.

"Shhhh."

Elle était accroupie sur ses jambes, et l'observait la tête penché, prête a bondir s'il fallait s'éloigner, maintenant qu'il l'avait clairement vu. elle ne cherchait pas a le surprendre. D'ailleurs la Triclante n'était pas du genre a tourner autour du pot.

La lave environnante donnait des reflet brulant a sa peau déjà foncé, et dans ses yeux mordoré brillait une flamme, simplement couleur donné par le feu liquide, mais qui donnait a son visage un air étrange.


"Qu'est-ce que tu es."

La question était simple, et rapide. Tranchante par sa franchise.Elle ne s'embarrassait pas de présentation.
Sa queue effectuait derrière elle un constant mouvement de balancier, dans l'attente d'une réponse, trahissant la curiosité, et peut être une certaine excitation de la Triclante face a cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Lun 12 Oct - 15:28

Un sifflement menaçant attira l'attention du Dryand, alors qu'une forme sombre s'élançait dans les airs, atterrissant plus loin, au bord de l'îlot rocheux.
Au premier abord, Kellran jura avoir face à lui un félin, tant l'agilité, la grâce des mouvements et le sifflement semblaient provenir d'un chat.
Mais bien entendu, la silhouette qu'il entrevoyait sur fond de lave en fusion était trop imposante pour appartenir à un simple félin, chat ou autre créature plus massive existant en ce monde.

"Qu'est-ce que tu es."

Une lueur d'amusement traversa le regard rougeoyant du Dryand. Il trouvait la question ironique, voire comique, tant les rôles auraient pu être inversés.
Qu'était-il ? Il pouvait retourner la question à son interlocutrice.
Oui, interlocutrice, car la voix était indubitablement féminine, par le ton du moins. Kellran observa la silhouette de l'inconnue. Une queue se balançait derrière elle, frôlant le sol. Deux yeux brillants le contemplaient, trahissant une certaine curiosité. Un sourire satisfait plâna sur les traits du guerrier.

- Que suis-je ? En voilà une question fort grossière !

Le corps du Dryand rayonna d'une lumière rouge, effaçant toute trace de sa peau craquelée derrière un éclat de sang qui le cacha à la vue de la Triclante.
Une fois la lumière disparue, Kellran l'était aussi... Jusqu'à que sa voix ne lui parvienne, venant de l'arrière, couvrant les sauvages bouillonnements de la lave en fusion. Il se tenait debout sur le fluide mortel, bras croisés comme si de rien n'était, et ses prunelles brillaient du même éclat flamboyant que le magma.

- Je suis un Dryand, bien que ces derniers ne me jugent pas comme l'un des leurs. Normal, je leur suis bien supérieur.

Kellran haussa les épaules, provoquant dans le même temps un soulèvement de la lave qui le couvrit de la tête aux pieds, ne lui faisant pas plus de mal qu'une pluie de printemps. Mauvaise comparaison en réalité, car la pluie pouvait provoquer plus de dégâts au Dryand que la lave, celui-ci étant particulièrement sensible à la nature de l'eau.
La créature amorça un pas, réinvoquant son épée magmatique avec un air mi-menaçant mi-amusé. Il pouvait maintenant admirer à loisir l'apparence de l'inconnue.
Un regard mordoré, des cheveux clairs lui tombant jusqu'aux hanches, elle possédait une peau sombre, comme les voyageurs restés longtemps au soleil.
La queue que Kellran avait entraperçue était bien celle d'un chat, et le nez fin qui divisait le visage de l'inconnue rappelait celui des félins.
Elle dégageait une certaine grâce, une féminité particulièrement forte et fière, mais aussi une aura dangereuse qui plût rapidement au Dryand.
Il n'aimait pas discuter avec des faibles et des peureux.

- Je peux te retourner la question. Tu n'es pas humaine, c'est un fait certain.

Il plongea son regard ténébreux dans les yeux mordorés de l'inconnue, comme s'il voulait percer son âme rien que par la puissance de sa volonté. Bien entendu, ce n'était pas en son pouvoir... malheureusement.
Ses lèvres se retroussèrent, laissant entrevoir les pointes de ses canines, blanches comme neige tels des crocs de loup à l'affût.
Son bras droit vibrait de la force de son épée magmatique. Il lui brûlait de connaître la suite des événements. Allait-il enfin trouver un adversaire à la hauteur de ses capacités ? A moins que le destin ne se soit décidé à lui jouer un tour particulier.

- Je ne pense pas que tu sois tout à fait réelle. Est-ce que je me trompe ?

Sa dernière conclusion, il l'espérait, allait étonner son interlocutrice. En bien ou en mal, peu importe, mais il n'était pas du genre à se laisser battre, que ce soit au combat ou dans une joute verbale. Et il était bien décidé à percer le mystère qui plânait autour de cette femme-chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temekis
Brûle-Pensées
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: /
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Lun 12 Oct - 18:11

Un trait étrange barrait de visage de l'individu, elle imaginait que c'était un sourire, mais parvenait difficilement a le distingué sur ce fond rocheux qu'était sa peau. Il répondit de manière franche et sans détournement, sa voix avec quelque chose de légèrement métallique, comme le frottement de la pierre partiellement fondu sur celle qui ne l'était pas encore. Cela donnait a l'étrange personnage une présence comme irréelle.

- Que suis-je ? En voilà une question fort grossière !

Elle arqua un sourcil, cela n'avait pour elle rien de grossier. Après tout, aucune question n'était indiscrète, ce sont seulement les réponses qui sont dérangeante. Et elle n'avait de fait rien a se reprocher si ce n'était sa manière bien trop familière de l'avoir approché dans son "sommeil".
Elle ne répondit cependant rien a cela, pensant certainement qu'il n'avait cas lui répondre et que c'était déjà un immense privilège pour lui qu'elle ne lui soit pas hostile de nature, et qu'elle éprouve un tant soit peu de curiosité pour sa condition.

Sa peau rayonna, comme si la lueur de la lave était petit a petit écraser, mais tentait tout de même de rester a la surface, chose étrange en soit, mais pas plus que le fait qu'il en soit recouvert la minute précédente.
Un dernier éclat l'aveuglât, elle ferma les yeux, ne cherchant pas a disparaitre elle resta immobile. Elle ne le craignait pas, et tout en son attitude tendait a le prouver, peut être aurait elle dut? Mais sa condition d'esprit, et surtout d'esprit en colère ne lui permettait pas de souffrir ce genre d'hypothèse.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, il n'était plus la. Elle ne se retourna pas précipitamment pour le chercher. Car il ne fallut que quelques secondes a la Triclante pour retrouver l'aura si particulière dans son esprit. Derrière elle.
Elle étendit ses longues jambes et se retourna, avant de se accroupir, comme si le fait d'être plus prêt du sol l'apaisait. Il n'en était rien, simplement, dans cette position, il lui suffirait d'une vive pression de ses membres inférieur pour décoller bien plus haut qu'un simple humain le ferait, et malgré sa condescendance, elle gardait des règles de prudence élémentaire.

Il était sur le feu liquide, par quel prodige? Elle ne avait aucune idée; il aurait du s'enfoncer, mais n'en faisait rien. Ses pieds avaient disparut sous la surface de la lave, et celle ci semblait grimper sur ses jambes puis y disparaitre sans le bruler dans un cycle qui semblait impossible. C'était comme si celle ci faisait parti de lui, et c'était peu a peu l'hypothèse qui s'était former dans son esprit.

- Je suis un Dryand, bien que ces derniers ne me jugent pas comme l'un des leurs. Normal, je leur suis bien supérieur.

Un dryand. Elle fouilla un instant dans sa mémoire millénaire pour parvenir a retrouver la signification de ce nom. Rien de connu; mais cela ressemblait pas analogie a la dryade, elle en conclut alors que c'était le nom masculin de cette condition. Encore le machisme tordu de ces humains, vouloir s'approprier quelque chose qui avait toujours été dans le temps féminin... Mais le monde avait bien changer au cours de toute les expéditions qu'elle y avait faite, et son avis sur la question ne le chamboulerait en rien.

Cependant, un léger sourire anima son visage quand il se déclara bien supérieur aux autres. Il semblait bien sur de lui, et cette arrogance était aussi énervante que risible. Cela dit, se lancer des fleures de temps a autre... ça ne mange pas de pain!

D'un haussement d'épaule, la lave grimpa le long de son corps jusqu'à le recouvrir totalement. Elle n'avait jamais vu de dryade ou dryand de feu. La terre, l'eau était courant, l'air un peu moins, mais le feu... c'était terriblement rare. Elle imaginait que c'était a cause de leur impulsivité, aucun humain de feu ne voudrait la condition lente et si communicative d'un dryand. Comme quoi il était réellement particulier.

L'épée "massue" dont elle ne connaissait toujours pas le tranchant se matérialisa a nouveau alors qu'un sourire malsain se lisait sur son visage. Temekis fronça les sourcils, toujours accroupie elle recula d'un pas, et laissa percevoir son mécontentement.


"Shhhh."

Un sifflement, il n'avait rien de la peur, simplement une mise en garde.

- Je peux te retourner la question. Tu n'es pas humaine, c'est un fait certain.

Un sourire carnassier illumina son visage aux sourcils alors froncé. Sa voix fusa avec un ton emprunt d'ironie.


"Tu es perspicace dit moi! Tu as deviné ça tout seul?"

Il la sondait du regard, et elle le soutenait avec la même arrogance que lui. Elle aurait put plonger dans son esprit sans rencontrer de résistance tant il semblait absorber par ce lien invisible, il la jaugeait. Elle n'en fit rien, cela ne l'intéressait pas, elle préférait garder le côté imprévisible qui pourrait peut être la surprendre, que de plonger dans les méandres de son êtres et découvrir qu'il était bien l'être abject et prétentieux que ses paroles avaient laisser entrevoir. Abjecte, le mot était peut être un peu fort, car après tout, il n'avait pour elle, qu'a se reprocher son trop plein d'assurance. Elle ne jugeait pas les actes, bon ou mauvais. Cela n'avait pas de sens pour une Triclante.

- Je ne pense pas que tu sois tout à fait réelle. Est-ce que je me trompe ?

Son sourire s'élargit un peu plus. La notion de réel ou d'irréel étai peu souvent aborder par ses interlocuteurs. Quelle n'était pas humaine, elle l'entendait souvent que ce soit de la bouche de ses proies on non, mais irréel, ça c'était surprenant.


"Tout dépend de ce que tu appel par réel... Si comme la panacée des larves qui peuple ce monde tu croit que quelque chose d'irréel est une illusion qui n'as pas de prise sur le réel, alors je te prie de venir tester, et tu trouvera la réponse de toi même!"

Elle fit un petit bon en arrière, son regard était emprunt de défi, amusé, elle ne comptait pas se battre a la hauteur de ses capacités, cela ressemblait plutôt pour elle a une joute amicale, restait a savoir s'il ne serait pas trop orgueilleux, et que ses mots ne le "blesserait" pas au point qu'il ne mette toute ses forces dans une pareille bataille.

"Maintenant reste encore a savoir si le réel peut avoir une prise sur moi..."

Elle fit un mouvement de tête le désignant lui et son épée. Elle mettait en doute sa capacité a le toucher. Elle savait très bien ce qu'il en était, il la toucherait certainement, mais elle le provoquait, ouvertement, et son empressement lui ferait certainement commettre des erreurs. Des erreurs sur lesquelles elle pourrait s'appuyer, pour lui faire ravaler son orgueil de mâle prétentieux.

Elle l'attendait, toute griffe dehors, lui laissant le loisir d'éviter l'affront par la parole, s'il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Lun 12 Oct - 18:53

La réponse de l'inconnue inspirait au Dryand deux sentiments contradictoires.
D'un, elle ne levait pas le voile du mystère, loin de là. Répondre à la question par une autre question, voilà qui avait de quoi susciter la curiosité du moins curieux, et par là même prolonger la joute verbale à n'en plus finir.
Kellran n'était pas d'une nature patiente... le feu n'était pas d'une nature patiente ! Mais les paroles de la femme-chat comportaient une source d'intérêt qui réveilla l'esprit guerrier du Dryand.

"Maintenant reste encore a savoir si le réel peut avoir une prise sur moi..."

Un rictus particulièrement satisfait fit briller d'un éclat sauvage le regard de l'homme-magma. Il partit d'un rire joyeux, rendu effrayant par le ton guttural, venu du plus profond de sa gorge. Ce son faisait penser à des milliers de voix se mélangeant dans l'écho puissant d'une grotte, comme si sa bouche était l'entrée d'un tunnel donnant sur une vaste cavité souterraine.
Belle comparaison...

- On parie ?

Le Dryand avait tout de suite compris que la femme-chat jouait avec lui. Il ne trouvait pas l'idée dérangeante, que du contraire. Elle voulait jouer ? Il allait jouer ! Mais il n'allait pas commettre l'erreur de se donner à fond dès le début.
Ce serait une erreur de débutant, et bien que Kellran soit d'une nature impulsive, il n'en était pas moins un guerrier expérimenté, doublé d'un esprit enflammé. Un feu de forêt naît d'une flammèche, avant de devenir ce monstre destructeur capable d'annihiler des milliers d'hectares de terrain.

- Tu as de la chance. Tu as l'honneur de combattre sur MON territoire !

Kellran voulait parler du territoire volcanique, propice à lui donner les forces dont il avait besoin pour vaincre. Le Dryand de magma ne serait jamais aussi puissant qu'en cet endroit, à moins de trouver un lieu encore plus riche en chaleur et en lave !
Un tourbillon de magma le cacha à la vue de la Triclante, lui permettant de se dissimuler une nouvelle fois parmi les roches flottantes de lave séchée. Il avait bien remarqué que cette ruse ne fonctionnait pas. La femme-chat avait réagi bien trop vite lorsqu'il était apparu derrière elle. Comme si elle ressentait sa présence d'une manière plus... spirituelle que corporelle.
Il fallait donc qu'il agisse vite, ne lui laisser aucun répit, la déstabiliser.
Surgissant du lac de lave, il reprit sa forme humanoïde et fit apparaître son bras-épée, un grognement sauvage sur les lèvres.

En cet instant, il ressemblait plus à un fauve, un lion plongé dans la frénésie meurtrière de la lutte pour l'honneur. Son corps vibrait au rythme de ses membres tendus. Il ne réfléchissait plus, ne pensait plus, laissait son instinct le guider, le mener à la victoire.
Et cet instinct lui dictait d'employer son épée comme un moyen de pression, de déstabilisation. La femme-chat allait connaître la puissance de l'épée magmatique.

- Goûte donc ça ma jolie !

La lame traversa l'air surchauffé, brillant de mille feux. Les veinules rouges et jaunes diffusaient un éclat proportionnel à la puissance que Kellran mettait dans son coup, autrement dit, une puissance déjà bien supérieure à celle de n'importe quel humain normal.
Une langue de feu recouvrit l'épée, la rendant aussi flamboyante qu'un soleil recourbé. C'était comme se mesurer au volcan, comme vouloir résister à toute la colère du coeur terrestre condensée en un seul être.

Le rire du Dryand ne cessait plus... C'était dans ce genre de situation qu'il s'éveillait pleinement, qu'il se montrait au grand jour. Et il espérait... il espérait que la femme-chat ne le décevrait pas, car sinon il serait dans l'obligation de la tuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temekis
Brûle-Pensées
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: /
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Lun 12 Oct - 20:08

Un frisson descendit le long de son échine lorsqu'il se mit a rire, c'était un rire impressionnant de sauvagerie, et elle doutait même être capable de l'égaler sur ce point. Il avait l'air dément. Au moins autant qu'elle a ce moment, ce qui n'était ni une bonne ni une mauvaise chose. C'était, c'est tout.
Le ton sur lequel il lui répondit la fit sourire, mais non pas de la même manière que lui. Il lui plaisait, du moins son comportement lui plaisait.


"Qu'aurais-je a gagner a un pari si stupide. Tu n'as rien a m'offrir."

C'était une simple constatation. Que lui apportait il? Un peu de plaisir, c'était déjà ça, et elle s'en serait voulut de le renvoyer ou de l'abandonnée sans en avoir un peu profiter. Contrairement a ce qu'elle attendait, il ne fonça pas tête baisser. AU moins devenir un Dryand lui aurait probablement appris la sagesse. Cela ne faisait que lui plaire un peu plus, quand il déjouait un par un les pièges grossiers laisser sur sa route.

- Tu as de la chance. Tu as l'honneur de combattre sur MON territoire !

Elle tira la langue un instant, avant de la faire passé sur ses dents reluisantes. Celles ci pouvaient devenir meurtrière quand elle le décidait, mais elles ne lui servaient pour le moment que d'apparat.


"En effet. Comme ça je n'aurait pas a affronté une larve empiéter de ses capacités. Mais sache pour ta part, que personnellement, je suis partout, dans "mon" territoire..."

Il disparut dans la lave. Il avait l'avantage de ne pas avoir la contrainte du sol, car pour sa part, sans pour autant en ressentir la chaleur, elle s'empêtrerait dans la lave si jamais elle tentait d'aller dessus.

Il avait disparut de nouveau, comme la dernière fois, mais cette fois ci, pas de flash lumineux pour l'aveugler, et si il était attentif, elle le suivait du regard. Elle ne le voyait pas certes, mais savait ou il était, et cela avait certainement de quoi le déstabilisé.
Le grognement sauvage émis par la bouche de son adversaire lui annonça le départ du combat. C'était un homme qui vivait pour ça, pour ce genre de moment, cela se voyait a sa posture, a son regard... L'épée était alors un prolongement de ce bras, chose d'autant plus ironique puisque c'était réellement le cas.

- Goûte donc ça ma jolie !

Il élança son bras arme, et son rire couvra alors le son de la lave environnante. Elle sourit le voyant foncé sur lui, elle se tenait prête, les membres tendus, comme prête a bondir. Elle allait le surprendre. Oh oui... c'était bien l'intention.

Quand la lame fut si proche d'elle qu'on eut put la croire transpercer. Temekis explosa littéralement. Il ne restait d'elle qu'une légère brume qui entourait le Guerrier, se dissipant au cours du temps. Il sembla surpris, elle imagina même un instant une lueur de déception sur son visage, il l'aurait très certainement tuer trop vite a son gout...

Sans qu'il n'ai put s'en rendre compte, la brume se recondensat instantanément, mais Temekis ne réapparut pas n'importe ou. D'un coup, le Dryand put sentir tout le poids pesant de la bête sur ses épaules. D'un mouvement rapide, elle fit passé ses jambes sous ses bras, puis derrière son dos pour l'empêcher de la désarçonner d'un mouvement brusque. Puis d'un coup de bassin en avant, elle le déséquilibra, il tomba en avant, et avant que les deux ne touche le sols, elle libera ses jambes, se réceptionnant par une roulade.

Il eut rapidement fait de se relever, mais le but n'était pas de l'agresser, elle ne l'avait d'ailleurs en aucune manière blesser, et ce n'avait pas été manifestement dans l'intention. Un merveilleux sourire agrémenta son visage. Elle était a première vu, contente de la tournure des choses.

"Dit moi. Quel est ton nom Dryand."

Un rire léger remplit l'air et a l'instar de celui du guerrier qu'elle affrontait, il avait quelque chose d'inhumain. Elle ne se moquait pas de lui non, au contraire. Elle prenait beaucoup de plaisir a la situation, et c'était ce qui lui valait ce rire a la fois cristallin et emprunt de quelque chose de bien plus profond, animal ou autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Mar 13 Oct - 18:02

La lame n'était plus qu'à un cheveu du corps de la femme-chat. Le temps d'une demi-seconde, le regard du Dryand croisa celui de la Triclante, et l'instinct du guerrier le poussa à stopper son attaque.
Trop tard... Le corps de la femme-chat explosa, repoussant Kellran de plusieurs mètres en arrière, l'entourant d'une brume vaporeuse étrange et inconcevable.

Le Dryand leva la tête, une lueur d'étonnement dans son regard brûlant. C'était trop facile... beaucoup trop facile ! La femme-chat ne pouvait avoir été vaincue si facilement. Un pâle sourire retroussa les coins de sa bouche. Il flairait le piège à plein nez, mais ne pouvait savoir d'où viendrait l'attaque.
Il ne remarqua pas que la brume s'amoncelait au dessus de lui, formant une silhouette humaine qui allait en se solidifiant.

- Où es-tu donc ?

Kellran ne tarda pas à avoir la réponse. Il sentit son corps s'affaisser, en proie à un surplus de poids inattendu. Ses épaules se trouvèrent chargées du corps de la femme-chat, qui poussa de toute sa masse pour le faire tomber le nez contre terre. Quelques agiles mouvements des jambes plus tard, elle y était arrivée, le poussant vers l'avant d'un coup de bassin.
Le Dryand n'avait rien pu faire face à une telle rapidité d'action. Son adversaire avait subtilement manoeuvré, usant de la surprise et de ses pouvoirs pour prendre l'avantage.
Se réceptionnant de ses bras, Kellran ne mit que quelques secondes à se relever, les membres tendus à l'extrême, s'attendant à être attaqué au moment où il était en position de faiblesse.

Il n'en était rien... La femme-chat le regardait, un sourire aux lèvres, l'air satisfait de son action. Une part du Dryand s'en amusait, l'autre en était vibrante de colère. Il s'était fait avoir d'une manière particulièrement honteuse, il en était conscient. Mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine joie à l'idée d'avoir rencontré une adversaire digne de ce nom.
De plus, elle lui avait rabattu son caquet de manière flagrante, sans pour autant l'insulter. Cela plaisait au Dryand.

"Dit moi. Quel est ton nom Dryand."

Un sifflement s'échappa des lèvres de l'homme-magma. Pas un bruit de menace ou de colère, non, un sifflement amusé. Le rire de la femme-chat s'éleva dans la grotte, teinté de notes cristallines rappelant l'écoulement d'un calme ruisseau sur un lit de galets, mais aussi d'une note subtile d'outre-monde, une note irréelle, inhumaine.
Ce n'était pas un rire comme celui du Dryand, il en était conscient. Son rire à lui était guttural, sauvage, il causait l'effroi. Le rire de la Triclante, lui, semblait merveilleux à l'ouïe, bien qu'il puisse receler aussi une douce menace pour des oreilles attentives.

- Kellran Lapis, répondit-il en mettant l'accent sur le "s", terminant l'accent par un "e" muet soutenu, bien qu'il n'y en ait pas dans l'orthographe de son nom.

L'épée magmatique disparut, libérant le bras du Dryand qui fit une sorte de révérence peu gracieuse pour un être au corps semi-rocheux. Son regard avait perdu de son éclat sauvage, mais il compensait par une lueur indéchiffrable, mystérieuse, d'amusement, d'ironisme et de ténèbres spirituelles.
Qu'était-il en train de penser sur le coup ? Peut-être était-ce une question que la femme-chat se posait, tant l'expression du Dryand était neutre, même son sourire ne laissait rien passer.

- Quel est le nom de celle qui s'est permis de me chevaucher si violemment ? rétorqua-t-il, en lâchant un bref rire grave et rocailleux.
Non, le Dryand n'était pas devenu un gentil petit homme en quelques minutes. Il n'avait délaissé ni sa grossièreté, ni son talent à lâcher des paroles douteuses, et bien souvent gênantes. Mais, après avoir analysé le caractère de son interlocutrice, Kellran doutait que sa question ne la choque vraiment, ou alors il s'était trompé dans son analyse, ce qui arrivait rarement.

De plus, il n'était pas certain qu'elle saisisse l'allusion. Car ses conclusions étaient les suivantes : il n'avait pas affaire à un être de chair et de sang, et la femme-chat n'était pas une Dryade. Pour lui, une seule option s'imposait : il avait affaire à un esprit. Comprendrait-elle son humour assez terre-à-terre, elle qui n'était plus rattachée au monde terrestre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temekis
Brûle-Pensées
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: /
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Mar 13 Oct - 21:21

Quand Kellran s'était relever, elle s'était attendu a ce qu'il riposte, mais il n'en fit rien. Ses muscles tendu la questionnait pourtant, ou alors il s'attendait lui même a ce qu'elle l'attaque, alors qu'il n'était pas en position de se défendre. C'aurait été déloyale... et a vaincre sans péril... Cela dit, ce dicton était bien loin de son esprit quand il s'agissait de massacrer des voyageur pour apaiser sa colère...

Un pale sourire animait son visage, mais ne laisse transparaitre que peu d'émotion. Il se contrôlait parfaitement bien, et pourtant elle le sentait intérieurement comme piquer au vif. Mais son parfait contrôle n'était que preuve qu'elle avait sous estimé son intelligence. Quoi de plus flatteur.

Il lui répondait, ayant perdu dans son attitude la combativité passé. Il accentuait sur certaines syllabes comme par peur qu'elle se trompe. Elle eut envi de lui dire que de toute façon cela n'avait pas tant d'importance.

- Kellran Lapis

Il se pencha en avant dans ce qui devait être un signe de respect. Elle ne était pas tout a fait sur, car cela avait plutôt l'air d'un geste maladroit, la consistance granitique de l'être ne lui facilitait pas la chose.

- Quel est le nom de celle qui s'est permis de me chevaucher si violemment ?

Elle sourit légèrement. Elle s'était permit... oui c'était bien le mot, et cela lui plaisait qu'il le reconnaisse. Elle ne compris pas son allusion plus lubrique que lui faisant réellement hommage. Non pas qu'elle était incapable de saisir, mais dans son optique de victoire, cela ne lui apparut pas clairement. Si son ton avait été un peu plus salace, elle se serait certainement amusé a lui répondre de la même manière. La triclante n'avait pas de raison d'avoir froid aux yeux...


"Tu peut m'appeler Témékis, si tu veux..."

Elle resta sans bouger un instant. Cela ne lui convenait pas. S'arrêter sur une conversation passive... Et après? Ils n'allaient pas garder les moutons ensemble, et elle n'avait aucune envi de tailler la bavette.
Une idée germa peu a peu dans son esprit, et un sourire espiègle et pervers naquit sur son visage.


"Je te propose quelque chose."

Elle l'observa un instant, comme pour s'assurer qu'elle avait toute son attention.

"Un combat, si je gagne, tu devient mon esclave pour la durée qui me semblera convenable, si toi tu gagne... J'exaucerait un de tes souhaits dans la mesure de mes moyens. Peu importe ce qu'il soit, si c'est dans mes capacités."

Une lueur brillait dans son regard. Peut être la perspective de devenir un esclave durant une durée indéterminé le refroidirait, peut être pas. Mais il restait quelque conditions a fixer.

"Si je reconnait ta valeur tu gagne, et inversement. On ne s'estropie pas. Tu serait réellement moins intéressant avec un bras ou une jambe en moins, et de même, ça ne t'apporterait rien de me démembrer, ce serait inutile et particulièrement désagréable. Évitons alors ce désagrément..."

Elle s'était redresser, l'air malicieux toujours accroché a son visage. Elle ne savait pas bien ce qu'elle ferait de lui s'il perdait, mais ce n'était pas ça qui l'attrayait.

"Alors... Qu'en dit tu, Kellran?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Jeu 15 Oct - 16:08

Il semblait que la femme-chat n'ait pas saisi la grossièreté de la question, ou du moins qu'elle fasse semblant de ne pas avoir compris. Peu importe, le Dryand eut sa réponse, suivie d'un sourire assez sadique.
Kellran ne laissa pas transparaître son étonnement, alors qu'il se demandait quelle idée avait pu germer dans l'esprit de la Triclante.
Après avoir eu un aperçu de son caractère combattif, le Dryand avait du souci à se faire... ce qui, personnellement, l'excitait encore plus.

"Je te propose quelque chose."

Une brève lueur d'intérêt naquit dans le regard cramoisi du Dryand. Il semblait que son intuition ne l'avait pas trompé. Temekis avait bel et bien une idée derrière la tête, et son sourire ainsi que son regard indiquaient clairement que ce n'était pas une idée "gentille".

- Je t'en prie, parle donc.

La femme-chat s'expliqua. Un combat qui départagerait les deux combattants, avec une récompense à la clé. Il n'en fallait pas plus pour conquérir l'attention du Dryand. Au fur et à mesure que la Triclante lui expliquait les détails, les lèvres de l'homme-magma se retroussaient en un sourire carnassier.
La dernière phrase réussit même à faire rire le Dryand, son habituel rire rocailleux qui se répercuta en écho dans la grotte.
Il aimait beaucoup l'esprit de la Triclante, c'était certain.

* Si tu penses m'avoir comme esclave, tu te fais des illusions ! *

Une gerbe de feu entoura le bras gauche du Dryand. Il n'en fallait pas plus pour répondre à sa question. Il était prêt à se battre, et cette fois, il ne la laisserait pas le surprendre !
Son corps rayonna de veinules rouges, ce qui mettait encore plus en valeur la peau épaisse et noire, à l'apparence rocailleuse, qui le couvrait de la tête aux pieds comme une armure. Des flammèches rouges et jaunes apparaissaient sur ces veinules, comme si un puissant feu tentait de sortir du corps du Dryand.
Il grogna, bête féroce réveillée d'un sommeil perturbé et libérée sur un terrain de chasse à sa mesure. Ses mâchoires claquèrent violemment, alors même qu'il rétorquait :

- Je n'ai aucun autre souhait que celui de me battre et m'améliorer chaque jour. Si tu peux accéder à ce désir, Temekis, je suis ton homme !

Trêve de bavardages, place au combat ! Kellran avait dépassé son quotat de paroles pour la journée, lui qui, parfois, passait des mois entiers sans prononcer un seul mot. Il serra le poing gauche et frappa, chargeant l'air de flammes entre lui et Temekis. Il doutait que la femme-chat se laisse si facilement toucher par une attaque aussi basique, mais il comptait bien voir quel était le niveau réel de la Triclante.

* Je ne perdrai pas, oh non ! *

L'esprit guerrier était une nouvelle fois éveillé, et plus actif que jamais. Temekis avait réussi à pousser Kellran au bout de ses frêles retranchements "humains", libérant la bête sauvage à l'instinct violent. Reste à savoir si la suite serait au goût de la femme-chat... le Dryand en doutait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temekis
Brûle-Pensées
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 26

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: /
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Sam 17 Oct - 12:12

Il la priait de parler. Cela lui donna envi de rire mais elle se retint. Il n'aurait certainement pas compris. Les Triclantes étaient bien les dernières créature a "prier" dans la mesure ou elle étaient considéré comme des créatures du démon, du diable en somme, et entendre ce mot lui étant adresser déclenchait chez elle une hilarité toute particulière.

L'idée semblait l'intrigué, lui plaire même, la victoire de l'un ou de l'autre n'en serait que plus douce. En proximité intime avec son esprit, elle sentait qu'il était sur de lui. Il n'avais pas peur de perdre. Il était bien téméraire, mais après tout, il était maitre de ses choix, et elle était certaine qu'il respecterait les termes de leur accord.

Une gerbe de feu entoura le bras du Dryand, alors que sa principale arme se métamorphosait. Il ne répondit rien, il était prêt tout simplement. Elle aimait cet esprit combatif. Un grognement, animal... Cette fois ci, elle trouvais qu'il s'emportait un peu vite. Après tout ce n'était qu'un jeu... Même si ce qu'il pouvais perdre était assez important.

- Je n'ai aucun autre souhait que celui de me battre et m'améliorer chaque jour. Si tu peux accéder à ce désir, Temekis, je suis ton homme !

Elle haussa un sourcil. Ce souhait l'étonnait. Ce n'était pas l'ambition matérielle qu'elle s'attendait a trouver chez un homme comme lui. Se battre et s'améliorer chaque jour. Mais il n'avait pas besoin d'elle pour cela! Que voulait il qu'elle fasse pour lui?

Il chargea sans lui laisser le temps de répliquer. Elle esquiva d'un mouvement fluide, ne l'attaquant pas de suite. Elle n'avait pas finit de mettre au point ce qu'elle désirait.

"Tu ne sera mon homme que si tu perd ce combat; alors méfie toi de tes paroles. Ton souhait est noble mais je ne voit pas bine ce que je pourrait faire pour toi, si ce n'est peut être, accepter de me battre encore et encore avec toi, ou bien te préserver en vie quand tu es sur le point de mourir. Mais je croit que tu as encore du temps pour réfléchir a cela. De toute façon, ça n'as pas grande importance..."

Elle sous entendait par ses derniers mots qu'il ne gagnerait pas, comme lui le faisait en pensée...
Il vint l'attaquer une nouvelle fois. La manière était rustre, mais l'attaquant de la sorte, sans aucune subtilité pour le moment, il ne lui laissait pas non plus d'ouverture.
Alors qu'il fonçait droit sur elle, elle sauta en l'air, et le repoussa de ses longues pattes puissante. Cela la projeta légèrement en arrière, et elle se rattrapa de justesse au bord de la lave. Le dryand lui avait reculer de plusieurs bon mettre, les pieds encrée dans la pierre encore chaude, il y avait laisser un léger sillon.

D'un bond en avant, elle se jeta sous ses pieds, avant de rouler sur le côté pour qu'il évite de l'écraser au sol. Elle avait une allonge moins longue que la sienne... pour le moment. Quand elle se redressa, son corps changea peu a peu de conformation. Sa peau charnue laissa place a une nature plus osseuse, moins musclé, mais tout aussi dangereuse. Ses griffes s'allongèrent pour devenir autant de tranchant qu'elle avait de doigt. Son visage également changeait, l'espace de quelques secondes. Sa bouche s'agrandit et ses dents fines laissèrent place a une multitude de crocs aiguisé.

Elle ressemblait désormais plus a une goule qu'a un véritable être humanoïde. Profitant des quelques secondes de stupeur, Temekis abattit ses griffes sur la peau dure, du dryand, y laissant des marque d'ou semblèrent sortir un léger flux de magma. Un sifflement strident sortie de sa bouche monstrueuse. On eut dit entendre le cris de mille âme torturé. De quoi glacé le sang au plus valeureux combattant. Mais cela ne sembla pas affecter Kellran, d'un violent coup de bras, il la repoussa au loin, la sonnant légèrement.

Aucun d'eux n'avaient dévoiler toute ses cartes, et le combat promettait d'être intéressant...


[Le combat n'est pas mon point fort en rp, et je tombe rapidement a court d'immagination, on peut peut être le faire duré un peu, mais après je n'aurait cas perdre, ca pourrait nous faire enchainer sur la quete la s'il faut que je te suive.

Sinon, je me suis permise de contrôler légèrement ton personnage, tu peut en faire de même; mais si cela te dérange j'éditerait, je trouve cela plus commode dans un combat, a partir du moment ou on fait pas passé l'autre pour un idiot.
Qu'en dit tu?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellran Lapis
~Dryand de Magma~
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 27
Localisation : Au coeur d'un volcan en activité

Votre Personnage
Race: Dryand
Metier: Mercenaire
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   Dim 1 Nov - 11:56

[ On peut faire un post chacun de combat, comme ça ça ne durera pas trop longtemps ^^ Sinon, j'avais pensé qu'on termine sur une égalité, comme ça mon perso devra suivre le tien, et vice versa ^^ ]

La réponse de Temekis trottait dans la tête du Dryand comme un vague problème dont il devrait s'occuper plus tard. S'il gagnait, qu'attendrait-il exactement de la Triclante ? Effectivement, il pouvait combattre n'importe où, avec n'importe qui. Mais il recherchait des adversaires valeureux, pas des poules mouillées tuées en un coup de lame...

* Si elle peut me trouver des adversaires puissants, ce sera parfait ! *

Un sourire sadique apparut, dévoilant une dentition sombre et puissante, sourire qui disparut lorsque le Dryand se prit les pieds de Temekis de plein fouet, s'envolant en arrière et retombant brutalement au sol, gardant malgré tout son équilibre sur ses jambes.
Ce coup avait dissipé son attention, et la Triclante put l'approcher avec une rapidité étonnante, passant sous ses jambes et esquivant ses coups, faisant preuve d'une agilité incroyable.

* Concentres-toi, tu ne dois pas perdre une seule occasion de la toucher... *

Alors que le Dryand se disait cela, ses yeux s'écarquillèrent légèrement. Il voyait le corps de la Triclante changer de forme, devenir plus fin, plus squelettique, une apparence presque fragile. Un voile de stupeur passa dans les yeux rougeoyants de Kellran, stupeur que Temekis mit à profit pour l'attaquer avec des griffes toutes neuves, plus longues, plus acérées, plus dangereuses !
Kellran esquiva de justesse, évitant de perdre un bras dans la bataille. Son épaule massive garda cependant des traces, de fins cratères d'où suintait un léger flux de magma brûlant qui aurait fait fondre n'importe quelle lame humaine. Un grognement s'échappa de la bouche du Dryand, faisant écho au sifflement effroyable de la "goule", sifflement qui agressait ses oreilles mais qui n'atteignait ni son coeur ni son esprit.
Kellran ne connaissait pas la peur, et ce n'était pas un simple son qui allait l'effrayer.

- Bien, c'est à mon tour maintenant !

Le Dryand empoigna le bras droit de la Triclante, avec une telle force qu'il aurait brisé le bras d'un homme en milliards de morceaux d'os. Mais le bras de Temekis était plus résistant que cela, malgré son apparence fragile.
Kellran abattit son coude dans le ventre de la Triclante, et l'envoya ensuite valdinguer d'un levé de bras violent.

- Tu es plus solide qu'il n'y paraît sous ta nouvelle apparence. Impressionnant.

Le Dryand se propulsa en avant, plantant la pointe de sa lame dans le sol magmatique, y laissant un sillon qui allait en grandissant. Rapidement, le magma jaillissait du sol en vagues rouges et jaunes, couvrant Kellran de la tête aux pieds, le laissant dégoulinant de liquide mortel.
Mais il ne s'arrêta pas là. Se plantant fermement sur ses pieds, il se mit à tourner, bras tendus vers les extrémités, le corps bien droit. Cette rotation provoqua l'expulsion de tout le magma qui le recouvrait, magma qui s'échappait de toutes parts en grosses gouttes, comme s'il en pleuvait.
Ce n'était pas réellement une attaque, bien que dangereuse si la lave touchait sa cible. Temekis avait esquivé facilement ces gouttes de lave, mais c'était ce que le Dryand avait prévu.
Il n'y avait qu'un seul moyen pour éviter les gouttes de magma : les airs.
La Triclante avait bondi dans les airs, et se trouvait maintenant au dessus de Kellran.

- Parfait !

La lame disparut du bras du Dryand, lui laissant toute liberté de mouvement. Il plongea les mains dans le sol magmatique, en arrachant un énorme morceau brûlant. Voilà qui ferait un excellent projectile !
Kellran lança le morceau de sol vers la Triclante, faisant preuve d'une force hors du commun. Il attendait de voir si Temekis arriverait à esquiver ce projectile alors qu'elle était en position désavantageuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Problème aux sources thermales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Problème aux sources thermales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème de son iPod ou autre MP3
» Problème pour Tester mon Projet -RPG VX- [Résolu]
» Problème Egret 2 + J-pac + Arcade VGA (agp)
» Problème de mémorisation [Résolu]
» problème slot MVS - Résolu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annarion : Renaissance :: Annarion :: Ethä :: Sources Thermales-
Sauter vers: