Annarion : Renaissance
Eh toi ! T'as rien à faire ? NON ! Tu n'as rien à faire je le vois bien, allez ! Viens t'inscrire et passe un bon moment l'ami o.o



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et le temps... [ PV Katharina ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marya Adrian

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 01/09/2009

Votre Personnage
Race: Humaine
Metier:
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Et le temps... [ PV Katharina ]   Mar 8 Sep - 23:29

Silence, les voix de l'univers s'étaient tues et la magie reprenait son règne. Marya était assise au milieu de la pièce, plaçant sur le sol des centaines de poudres. La salle étaient haute de plafond, les murs étaient faits d'une glace pure dans laquelle étaient emprisonnée une fine feuille d'argent qui ne laissait pas la lumière passer. Quelques ornementations sur le sol indiquaient qu'il s'agissait de la salle des rituels.
L'oracle était là depuis quelques temps déjà, à vrai dire elle était arrivée au levé du soleil et il n'allait pas tarder à faire nuit. Ses consœurs Oracles avaient tenté de connaître ses intention, portant toute leur attention sur ses agissement, mais même les plus puissantes voyantes du temple n'avaient pas réussi à percer le mur sombre qui entourait Marya, celle ci s'étant spécialement préparée pour que personne ne sache ce qu'elle venait faire, il s'agissait d'une mission propre à elle même qui lui avait été dictée par l'univers même, et pas un murmure ne devait être fait à son propos.

« Inteverné, tatouït danae »

Ses trois mots résonnèrent entre les murs lisses de la pièce, et alors que le soleil tombait à l'horizon, le rituel pouvait commencer.
Marya savait très bien ce qu'elle faisait, comparée aux Phégoriens qui usaient de ces rituels pour invoquer Triclantes et autres esprits démoniaques, elle était certainement l'une des plus puissantes magicienne qu'il soit. Ses doigts traçaient dans l'air de longs mouvements alors que ses lèvres proféraient de savantes incantations. Elle n'avait ni peur ni haine envers la Triclante qu'elle allait invoquer, cela devait être fait, tout simplement.
Le sol luisait sous les nombreux cercles de sable, de terre, de charbon puis de poudre de cuivre qui formaient une sorte de cible au centre de la pièce. Tandis que les derniers rayons de lumière disparaissaient, laissant l'ombre envahir la salle, Marya exécuta de rapides mouvements en demi cercle qui firent s'élever dans l'air les particules de sable, puis vint la terre qui perdit toute consistance, alors le charbon se mit à tourner de plus en plus rapidement, et vint le cuivre qui brilla d'une lumière vive et puissante, rendant à la pièce toute sa luminosité.

« Katharina »

Alors le sol trembla et s'en échappèrent de larges vapeurs noirâtres qui envahirent l'endroit, n'ayant pour seule limite que les deux cercles précédemment formés. Ceux ci avaient pour but de contenir l'esprit, il ne s'agissait là que d'une petite astuce d'alchimiste que Marya était l'une des rares à connaître. Le charbon aspirait l'énergie et la transférait au sable qui la renvoyait sous terre, ainsi toute tentative d'aller plus loin se concluait d'un échec.
S'il elle n'avait pas été sourde, l'oracle aurait pu entendre les cris de détresse et les beuglements démoniaques qui s'échappaient du portail, la Triclante semblait à la fois heureuse et terriblement haineuse de rejoindre ce monde à nouveau. Un fin sourire s'étira sur les lèvres de Marya, le rituel fonctionnait, tout se déroulait comme prévu. Il n'y avait plus qu'à attendre la fin du processus...

« Tic, Tac, Tic, Tac. Et le temps dans son infinie sagesse, recommence une fois de plus. » Déclara-t-elle dans un murmure à peine audible mais qui allait certainement tomber dans les Oreilles de son invoquée, Katharina.

Rude était le chemin vers la vérité, mais Marya comptait bien accomplir sa mission, elle prenait un risque mesuré, certes la Triclante était extrêmement puissante, peut être comparable à une Atanède en certains aspects de son être, mais la jeune Humaine possédait tout autant de ressources, ce n'était pas l'une de ces invocatrices se croyant puissante alors qu'une brise la balayait, non, bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katharina
La comtesse sanglante
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 02/09/2009

Votre Personnage
Race: Triclante
Metier: Superficiel
Bourse:
0/150  (0/150)

MessageSujet: Re: Et le temps... [ PV Katharina ]   Mer 9 Sep - 1:58

Le regard ancestral parcourt le sol, observant les cercles d'invocation, cherchant la moindre faute, l'erreur qui coûterait plus que la vie à celui qui ose ainsi la commander.

La colonne de fumée noirâtre émet un grondement sourd, quasi volcanique, qui ampli la pièce à plusieurs niveaux d'existence. Il n'existe aucune faille ici, son éternel regard de feu, deux grands brasiers au milieu de la tourmente ténébreuse, se lèvent vers l'invoquant. C'est une femme, une femme que connaît la triclante...

La colonne de la désolation émet un panache de fumée qui s'estompe peu à peu comme le reste de l'illusion. L'odeur s'évapore comme elle est venu, les hurlements de souffrance s'étouffent dans un dernier gémissement, le grondement pousse un râle décisif puis disparaît. Le regard s'amenuise, prenant des proportions humaines.

A la place de la vision étouffante se dresse une humaine à la haute stature, une guerrière sans doute. Sur ses épaules larges tombent de longs cheveux d'éden, sa beauté est presque irréelle et son corps se souligne de courbes parfaites. Tout en elle n'est que volupté, elle porte une robe blanche, fendue aux jambes, laissant paraître de longues bottes en cuir noir. Sur son buste serré un phœnix au cœur d'un cercle parfait c'est figé en une position d'envol, magnifique couture de soie argenté blasonnant sa superbe robe elfique de haute couture. Un ensemble plein de charme qui, ci ce n'est sa carrure, donnerait presque l'impression qu'elle est une simple femme du monde. Mais c'est sans compter deux ceinturons de cuir passant en travers de sa taille et portant dans son dos le fourreau d'une longue lame elfique, qui même si elle n'est qu'illusion fait grande impression. C'est une arme simple et sans fioritures, sa garde est noire ainsi que son fourreau, mais sur celui-ci le même phœnix d'argent apparaît, tout aussi magnifiquement ouvragé sur le cuir que sur la soie. Un foulard blanc pendant du pommeau de l'arme, élégante comme sa maîtresse l'est. Un nuage de nacre au cœur de la sombre pièce.

D'un mouvement de tête l'âme piégée fait passer sa chevelure resplendissante dans son dos. Elle soulève le menton avec une grâce et une élégance comme seule une triclante de sa qualité saurait se façonner. Elle observe l'oracle de son regard étincelant, elle est calme et sereine, tout le contraire de la tourmente qui précéda son apparition.


"J'espère pour toi que tu sais ce que tu fais."

La voix de Katharina est douce, et d'une étrange beauté, un juste pari entre la douceur et la force, la voix d'un être sur naturel et charmeur.

Évidemment Marya entend distinctement chacun des bruits que produit l'esprit, qui ne prend pas la peine de passer par les oreilles de son interlocuteur pour se faire entendre.

La guerrière richement vêtue fixe l'oracle sans la moindre émotion, ne montrant même pas la fatigue que lui procure cette rencontre. Elle avait espéré ne jamais revoir cette diseuse de mauvais augure, mais la voilà qui l'invoque, elle avait intérêt à se tenir sur ses gardes la petite mortelle. On ne dérange pas la comtesse sanglante sans risques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marya Adrian

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 01/09/2009

Votre Personnage
Race: Humaine
Metier:
Bourse:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Et le temps... [ PV Katharina ]   Sam 12 Sep - 11:55

Il ne fallut que quelques minutes à la Triclante là ou un esprit moins puissant aurait mis des heures. Le passage était terminé, et la terrible créature se tenait devant l'oracle, plongeant son regard fait de feu dans les yeux froids et profonds de Marya. Celle ci restait calme, elle savait comment les choses allaient se passer, et la mort ne lui faisait pas peur quoi qu'il arrive, elle s'était résignée à vivre sans entendre quoi que ce soit, alors ne pas vivre du tout n'allait pas l'effrayer plus que cela, elle savait ce qu'il y avait derrière le voile, derrière les marbres épais de l'existence.

L'humaine s'approcha de l'un des cercles de protection et le désactiva en passant sa main à son travers, le charbon suivit et enfin le cuivre qui s'éteignit. La nuit noire emplit les lieux à nouveau et Marya se dirigea vers les lampes disposées sur les murs, les allumant à l'aide d'une fine tige de cuivre au bout de laquelle un élargissement contenant quelques gouttes d'alcool, permettant ainsi d'allumer les torches.
Alors que la lumière revint éclairer la pièce, Marya put apercevoir la Triclante s'approcher d'elle, et déclarer d'une voix douce et menaçante à la fois : "J'espère pour toi que tu sais ce que tu fais.".

« Je n'ai pas le choix, il y a des choses qui demandent à être faites, je suis là pour les réaliser. »

Et alors qu'elle ramassait quelques artéfacts nécessaires au rituel, Marya déclara d'une voix assurée et presque lasse : « Tu peux partir et faire ce que bon te semble, il nous reste quelques jours avant que ce qui doit se passer ne se passe. Va et vit quelques instants, fait comme les autres, donne toi l'illusion d'exister. »

On pouvait sentir une pointe de tristesse dans sa voix, comme si ce qui était une chose naturelle pour le commun des mortels était pour elle une abomination qui faisait perdre à la vie ce qui lui restait de beauté. Elle prit dans sa main une petite pierre verte, elle luisait sous les rayons de la lune, et fit passer dans un petit trou percé à son extrémité une petite ficelle presque invisible. Elle enfila le collier et se posa quelques instants devant l'une des larges ouvertures dans le mur, de fines tranches de glaces servaient de vitres alors qu'à l'extérieur un vent puissant balayait les hauteurs de la ville.
L'illusion était parfaite, tout était silencieux et doux, comme prenant la voix d'un ange caché derrière les innombrables étoiles qui pavaient le ciel ce soir. Marya se retourna vers la Triclante, l'observa quelques instants puis se dirigea vers la sortie de la pièce.
Tout n'était qu'un chant silencieux pour l'oracle, elle qui n'entendait que les voix de l'univers n'avait pour seule musique que le chant des anges qui lui soufflaient les secrets du monde à l'oreille..
Elle ouvrit la fine porte et sortit de la pièce, laissant la Triclante libre de faire ce que bon lui semblait, elle n'avait pas besoin d'elle après tout...


[ Sorry petit post TT ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et le temps... [ PV Katharina ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et le temps... [ PV Katharina ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zonage et temps de trajet
» Les énigmes qui font passer le temps
» Ellipse de temps
» Sondage 1: Votre meneur de jeu préferé de tous les temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annarion : Renaissance :: Annarion :: Anahir :: Temple des Oracles-
Sauter vers: